La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « appeller »

Appeller

Définitions de « appeller »

Wiktionnaire

Verbe - ancien français

appeller \Prononciation ?\

  1. Variante de apeler

Verbe - français

appeller \Prononciation ?\ (voir la conjugaison)

  1. (Archaïsme) Variante de appeler.
    • si bien appellé le palais de la vengeance — (Louis-Sébastien Mercier L'An deux mille quatre cent quarante. Rêve s'il en fût jamais, page 38, 1771)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* APPELLER, nommer (Grammaire.) On nomme pour distinguer dans le discours ; on appelle pour faire venir. Le Seigneur appella tous les animaux & les nomma devant Adam. Il ne faut pas toûjours nommer les choses par leurs noms, ni appeller toutes sortes de gens à son secours. Synon. François.

Appeller un cheval de la langue (Manége.) c’est frapper la langue contre le palais, ce qui fait un son qui imite le tac. On accoûtume les chevaux à cet avertissement en l’accompagnant d’abord de quelqu’autre aide, voyez Aides, afin que par la suite il réveille son attention pour son exercice, en entendant ce son tout seul. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « appeller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
appeller apɛle

Évolution historique de l’usage du mot « appeller »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « appeller »

  • S’appeller Ibrahim, et être prêtre catholique, y’a comme une bizarrerie, non ? Le Quotidien de la Réunion, Le père Ibrahim jugé pour viols sur une paroissienne et son fils | Le Quotidien de la Réunion
  • «Ce n'est pas ainsi qu'il s'appele», «Lyon: le stade du Parc OL va s'appeller Groupama Stadium», titrait encore Le Parisien , le 13 juillet dernier. Les exemples sont nombreux et fréquents sur la Toile. La conjugaison du verbe «appeler» entraîne avec elle son lot de maladresses et de fautes d'orthographe. Des erreurs de graphie pourtant bien évitables. Le Figaro revient sur son bon usage. LEFIGARO, «Appel(l)er» : ne faites plus la faute !

Appeller

Retour au sommaire ➦

Partager