La langue française

Appellative

Sommaire

  • Définitions du mot appellative
  • Phonétique de « appellative »
  • Évolution historique de l’usage du mot « appellative »
  • Citations contenant le mot « appellative »
  • Traductions du mot « appellative »
  • Synonymes de « appellative »

Définitions du mot appellative

Trésor de la Langue Française informatisé

APPELLATIF, IVE, adj.

A.− GRAMM. ,,Terme employé quelquefois par la grammaire traditionnelle pour désigner le nom commun par opposition au nom propre, d'après une dénomination (...) que les grammairiens latins avaient traduite du grec...`` (Mar. Lex. 1951) :
... on voit des langues avec toutes leurs combinaisons, des verbes avec leurs temps et leurs modes, des noms de nombre, des noms appellatifs, des substantifs et des adjectifs, des langues qui nomment le ciel, la terre, le grand esprit, chez des peuples qui n'ont pas la première notion de nos arts et des choses les plus nécessaires à la vie, pas même quelquefois l'art de faire du feu. Bonald, Législation primitive,t. 1, 1802, p. 261.
B.− MUS. ,,Les sons entre lesquels il y a affinité sont appelés sons attractifs ou appellatifs parce qu'ils semblent s'attirer, s'appeler réciproquement.`` (Rougnon 1935, s.v. affinité des sons).
PRONONC. : [apεlatif], fém. [-i:v]. Pt Rob. : transcrit ape(εl)latif, [l] géminée ds Warn. 1968 (cf. également Fouché Prononc. 1959, p. 306) et, facultativement, ds Barbeau-Rodhe 1930. Gémination de [l] ds tous les dict. ant. à Passy 1914 dep. Fér. Crit. t. 1 1787.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1remoitié xives. gramm. (Abavus, Bibl. nat. lat. 7692 éd. Conches 1 ds Recueil gén. des lexiques fr. du moy. âge, éd. M. Roques, 1935, p. 254 : Appellativus, appellatif); apr. 1300 (?) « qui sert à appeler » (Gramm. fr. à la suite du Gloss. de Salins, fo162 vods Gdf. Compl. : Quant qualitee de nom sont deux, lesquelz deux? la propre et la appellative... la appellative c'est celle qui signifie plusieurs choses pour une imposition de voix). Empr. au lat. appellativus « id. » (calque du gr. π ρ ο σ η γ ο ρ ι κ ο ́ ς), gramm. ives. (Charisius, I, 153, 1 ds TLL s.v., 272, 42 : nomina aut propria sunt aut appellativa... appellativa quae generaliter communiterque dicuntur, quaeque in duas species dividuntur, quarum altera significat res corporales, quae videri tangique possunt... altera incoporales... quae intellectu tantummodo percipiuntur, verum neque videri nec tangi possunt).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Gramm. t. 1 1789. − Lal. 1968. − Mar. Lex. 1933. − Mar. Lex. 1961 [1951]. − Springh. 1962. − Vachek 1960.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

appellative

  1. Féminin singulier de appellatif.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APPELLATIF. (Dans ce mot et dans le suivant, on fait sentir les deux L.) adj. m.
T. de Grammaire. Il ne s'emploie que dans cette locution, Nom appellatif, Nom qui convient à toute une espèce. Homme, arbre sont des noms appellatifs. On dit plus ordinairement Nom commun.

Phonétique du mot « appellative »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
appellative apɛlatif

Évolution historique de l’usage du mot « appellative »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « appellative »

  • La réflexion sur les noms propres est omniprésente dans la littérature du Moyen Âge : désireux d’arracher le patronyme à sa fonction d’identification pure, les poètes médiévaux semblent en effet vouloir lui offrir « une ‘remotivation’ phonique ou graphique qui n’a rien à voir avec son origine appellative » (Rigolot : 1977, p. 12). Plusieurs causes sont avancées par les spécialistes pour expliquer cet engouement onomastique : la tradition biblique de célébration du Nom de Dieu ; la perception antique du nom comme instrument heuristique et source de pouvoir ; la conviction, largement répandue au Moyen Âge, du caractère non arbitraire du signe linguistique et a fortiori du nom propre. Ce sont là autant d’hypothèses qui permettent d’analyser la sensibilité onomastique toute particulière de la littérature médiévale, depuis longtemps mise en lumière par la critique (cf. indications bibliographiques). , Onomastique à la lettre : jeux de noms et de lettres dans la littérature médiévale en français (IMC Leeds 2021)
  • A n’en pas douter , les vins de la prochaine décennie seront des vins IGP (à indication géographique protégée). Non pas que les AOC ou AOP tombent en disgrâce, mais les IGP semble-t-il retiennent de plus en plus la faveur des consommateurs, quand bien même cette notion appellative peut paraître encore floue pour beaucoup. , » Vins IGP: Très fiers de l’être avec un 2è Concours National plus que prometteur ! (Avec les résultats)LYON SAVEURS

Traductions du mot « appellative »

Langue Traduction
Anglais appellative
Espagnol apelativo
Italien appellativo
Allemand berufung
Chinois 称谓语
Arabe إسمي
Portugais apelativo
Russe нарицательный
Japonais 呼称
Basque appellative
Corse appellente
Source : Google Translate API

Synonymes de « appellative »

Source : synonymes de appellative sur lebonsynonyme.fr
Partager