La langue française

Appelé, appelée

Sommaire

  • Définitions du mot appelé, appelée
  • Étymologie de « appelé »
  • Phonétique de « appelé »
  • Évolution historique de l’usage du mot « appelé »
  • Citations contenant le mot « appelé »
  • Images d'illustration du mot « appelé »
  • Traductions du mot « appelé »
  • Synonymes de « appelé »
  • Antonymes de « appelé »

Définitions du mot appelé, appelée

Trésor de la Langue Française informatisé

APPELÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst.

I.− Part. passé de appeler*.
II.− Adj. Qui est appelé :
1. L'opératrice enfonce sa fiche, entre en conversation. L'opératrice prend les ordres, enfonce sa deuxième fiche dans le jack de l'abonné appelé et fait un appel magnétique. A. Leclerc, Manuel de télégraphie et téléphonie,1924, p. 230.
III.− Substantif
A.− Celui qui est appelé, celle qui est appelée :
2. Enfin une sorte de tohu-bohu, de bruit de chaise renversée, de pas, de jurements grommelés, de pot qui se brise naquit au plus lointain de l'appareil [de téléphone] s'enfla et la respiration même de l'appelé souffla dans l'écouteur. A. Arnoux, La Nuit de Saint-Avertin,1942, p. 26.
B.− DR. ,,Personne désignée par le donateur ou le testateur comme devant recueillir, au décès du donataire ou légataire, dit grevé, les biens donnés ou légués à celui-ci à charge de substitution.`` (Cap. 1936) :
3. 1053. Les droits des appelés seront ouverts à l'époque où, par quelque cause que ce soit, la jouissance de l'enfant, du frère ou de la sœur grevés de restitution, cessera : l'abandon anticipé de la jouissance au profit des appelés, ne pourra préjudicier aux créanciers du grevé antérieurs à l'abandon. Code civil,1804, p. 191.
C.− ADMIN. MILIT. Celui qui est appelé à rejoindre son corps (cf. appeler I B 3 c). Plus spécialement, celui qui accomplit son service militaire :
4. Toute l'armée se trouvait, en effet, éprouvée et affaiblie par les conséquences du service à court terme et par la pénurie de soldats de carrière; partout, les effectifs étaient insuffisants; la libération de la classe ne laissait dans les rangs qu'un seul contingent d'appelés instruits, de sorte que, pendant la période d'hiver, notre couverture se trouvait dans une situation précaire. Joffre, Mémoires,t. 1, 1931, p. 86.
D.− THÉOL. (doctrine de la prédestination). Créature destinée à être sauvée.
Loc. fig., RELIG. Il y a beaucoup d'appelés mais peu d'élus. (Matth., XXII, 14) : Il y a beaucoup d'invités au banquet du royaume de Dieu, mais peu qui soient définitivement choisis :
5. Les justes ne peuvent craindre cela, mais les méchants ont raison de trembler. Dans l'immense grange de l'univers, le fléau implacable battra le blé humain jusqu'à ce que la paille soit séparée du grain. Il y aura plus de paille que de grain, plus d'appelés que d'élus, et ce malheur n'a pas été voulu par Dieu. Trop longtemps, ce monde a composé avec le mal, trop longtemps, il s'est reposé sur la miséricorde divine. Il suffisait du repentir, tout était permis. Et pour le repentir, chacun se sentait fort. Camus, La Peste,1947, p. 1295.
P. ext. [En dehors du domaine relig.] Il y a/aura peu de personnes retenues parmi celles qui pouvaient être choisies.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 4 862. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 9 293, b) 5 676; xxes. : a) 5 894, b) 6 160.
BBG. − Cap. 1936. − Dupin-Lab. 1846. − Réau-Rond. 1951.

Wiktionnaire

Nom commun

appelé \a.ple\ masculin

  1. (Militaire) Conscrit.
    • Lunettes épaisses à bordure de fer sur le nez, les cheveux tondus ras, c’était comme lui un appelé du contingent planqué dans les bureaux : il reclassait tous les dossiers que son prédécesseur avait déjà classés. — (Pierre-Jean Remy, Algérie, bords de Seine, 1992)

Forme de verbe

appelé \a.ple\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe appeler.
    • A la façon dont je serais appelé, à la pension Beauséjour, j’apprendrais vite à savoir quel sort me serait réservé : Etienne Lieutaud servirait aux jours de sortie et aux rencontres de ma mère avec M. Sarrazin. — (Henry Bonnier, L’Enfant du mont Salvat, 1980)

Forme de verbe

appelée \a.pə.le\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe appeler.
    • On accordera aussi aisément, sans doute, que cette lecture non seulement est cohérente et presque attendue, appelée par la nature même du discours sémiostylistique (surtout ramassé et sélectionné de la bonne manière) ; mais qu’elle est aussi forte et vigoureuse, dans la mesure où elle désintellectualise, où elle désabstractise, où elle désangélise, oserai-je dire, la théorie apparemment éthérée, inexpérimentale et déprimante, voire rachitique, de la réception. — (Georges Molinié, Sémiostylistique ; L’effet de l’art, 1998)

Forme de verbe

appelée \a.pə.le\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe appeler.
    • On accordera aussi aisément, sans doute, que cette lecture non seulement est cohérente et presque attendue, appelée par la nature même du discours sémiostylistique (surtout ramassé et sélectionné de la bonne manière) ; mais qu’elle est aussi forte et vigoureuse, dans la mesure où elle désintellectualise, où elle désabstractise, où elle désangélise, oserai-je dire, la théorie apparemment éthérée, inexpérimentale et déprimante, voire rachitique, de la réception. — (Georges Molinié, Sémiostylistique ; L’effet de l’art, 1998)

Forme de verbe

appelée \a.pə.le\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe appeler.
    • On accordera aussi aisément, sans doute, que cette lecture non seulement est cohérente et presque attendue, appelée par la nature même du discours sémiostylistique (surtout ramassé et sélectionné de la bonne manière) ; mais qu’elle est aussi forte et vigoureuse, dans la mesure où elle désintellectualise, où elle désabstractise, où elle désangélise, oserai-je dire, la théorie apparemment éthérée, inexpérimentale et déprimante, voire rachitique, de la réception. — (Georges Molinié, Sémiostylistique ; L’effet de l’art, 1998)

Forme de verbe

appelée \a.pə.le\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe appeler.
    • On accordera aussi aisément, sans doute, que cette lecture non seulement est cohérente et presque attendue, appelée par la nature même du discours sémiostylistique (surtout ramassé et sélectionné de la bonne manière) ; mais qu’elle est aussi forte et vigoureuse, dans la mesure où elle désintellectualise, où elle désabstractise, où elle désangélise, oserai-je dire, la théorie apparemment éthérée, inexpérimentale et déprimante, voire rachitique, de la réception. — (Georges Molinié, Sémiostylistique ; L’effet de l’art, 1998)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APPELER. (J'appelle; nous appelons.) v. tr.
Désigner quelqu'un par son nom ou Pourvoir quelqu'un d'un nom. Comment appelez-vous cet homme? On l'appelle Pierre, Jean. Comment appellerez-vous votre premier enfant? Comment vous appelez-vous? Je m'appelle Louis. Il s'appelle Charles. C'est ainsi qu'on l'appelle. Cette fleur s'appelle anémone. Cette montagne fut appelée de ce nom à cause de... Cette ville fut ainsi appelée du nom de son fondateur. Je ne sais comment on appelle cette plante, cet animal. Appelez-les comme il vous plaira. Ceux qu'on appelle philosophes. Les magistrats qu'on appelait à Rome tribuns du peuple. Prov., Appeler les choses par leur nom, Ne pas affaiblir par ses expressions des vérités dures. Il signifie pareillement Désigner une personne ou une chose par quelque qualité bonne ou mauvaise. J'appelle un ami celui qui se montre tel dans les circonstances difficiles. Il l'appela voleur, fripon. Peut-on appeler courageuse une action si téméraire et si folle? On appellera toujours folie une conduite pareille à celle-là. Ceux qui s'appellent les gens comme il faut, les sages par excellence. Cela s'appelle un véritable ami. Cela s'appelle folie en bon français. Fam., Cela s'appelle parler, voilà ce qui s'appelle parler, se dit lorsque quelqu'un fait des propositions plus avantageuses qu'on ne s'y attendait ou lorsqu'on loue quelqu'un d'avoir dit, sur une question longtemps agitée, des choses claires, lumineuses, péremptoires. Il signifie en outre Désigner par leur nom ceux qui doivent se trouver présents en quelque endroit. On va appeler tous les soldats l'un après l'autre. Ce soldat n'était pas à la caserne quand on l'a appelé. Je ne me suis point entendu appeler quand on a lu cette liste. Beaucoup d'appelés et peu d'élus. En termes de Palais, Appeler une cause, Lire tout haut le nom des parties, afin que leurs avocats viennent plaider pour elles. On vient d'appeler votre cause. La cause sera appelée à son tour de rôle. Il signifie également Faire venir en se servant de la voix. Je l'appelle et il ne vient point. Il appelait inutilement, pas un domestique n'était à la maison. Appelez un tel. Appeler les voisins. Appeler à haute voix. Dieu appela Samuel pendant qu'il dormait. Appelez mes gens. Appeler de toute sa force. Appeler son chien. On dit aussi, par extension, Ne pouvant plus l'appeler de la voix, il l'appelait encore de la main. Appeler des yeux, du geste. Il se dit également en parlant du Cri dont les animaux se servent pour faire venir à eux ceux de leur espèce. Le mâle appelle sa femelle. La brebis appelle son agneau. La vache appelle le taureau. La poule appelle ses poussins. On dit, dans un sens analogue, Appeler des oiseaux en imitant leur cri. Appeler au secours, appeler à l'aide, Crier au secours, crier à l'aide, invoquer le secours, l'aide de quelqu'un. On dit de même Appeler quelqu'un à son secours, appeler du secours, etc. Fig., Appeler à son secours, se dit en parlant des Moyens extraordinaires que l'on emploie pour venir à bout de quelque chose. Il appelle à son secours le manège et l'intrigue pour mieux réussir dans son entreprise. Il signifie encore Inviter à venir. Appeler le médecin, le chirurgien. Appeler le confesseur. Cet artiste fut appelé en France, à la cour, par tel prince. Appeler un général à l'armée. Tous les chefs furent appelés à ce Conseil. Les Maures furent appelés en Espagne par le comte Julien. Il signifie particulièrement, en termes de Procédure, Citer devant le juge. Appeler en justice. On l'a fait appeler pour se voir condamner à payer une somme. Appeler quelqu'un en témoignage. Être appelé comme témoin. Appeler en garantie. Le juge ordonna que les parties seraient appelées. Appeler au combat, appeler en duel, ou simplement Appeler, Envoyer, défier. Appeler sous les drapeaux, ou simplement Appeler, Convoquer les soldats d'une classe à se rendre sous les drapeaux. La réserve fut appelée sous les drapeaux. On va bientôt appeler la classe de telle année. Dieu vient de l'appeler à lui, se dit en parlant d'une Personne qui vient de mourir. Appeler sur quelqu'un le mépris public, la haine de tous, etc., S'efforcer de le rendre l'objet du mépris public, de la haine générale, etc. Appeler sur quelqu'un, sur une famille, sur un pays les bénédictions du Ciel, Les leur souhaiter ou les leur attirer.

APPELER se dit aussi en parlant de Tout ce qui sert de signal pour avertir de se trouver en quelque lieu. Les cloches appellent à l'église. Une cloche appelle à la prière, au travail, au déjeuner. La sonnerie qui appelle à l'exercice, à la soupe, etc. Il se dit figurément en parlant de Tout ce qui avertit, qui excite, qui oblige à se trouver en quelque endroit, pour quelque chose que ce puisse être. J'irai où l'honneur, où le devoir m'appelle. La charité vous y appelle. Mes affaires m'appellent ailleurs. La vengeance l'appelle. Ce beau temps nous appelle à la chasse. Il signifie quelquefois Rendre nécessaire. Ce crime appelle la vengeance des lois. Ces abus appellent une réforme. Ce mot ne peut être employé seul, il appelle un complément. Ce grave sujet appelle toute votre attention. Appeler l'attention de quelqu'un sur quelque chose, L'inviter, l'engager à y faire attention, à y donner son attention. J'appelle à cet égard toute votre attention. Appeler l'attention se dit aussi de Quelque chose qui attire l'attention. Un bruit extraordinaire appela, vint appeler notre attention.

APPELER se dit aussi à propos des Inspirations que Dieu nous envoie et par lesquelles il nous fait connaître sa volonté. Il ne faut pas résister quand Dieu nous appelle. Dieu appela saint Paul à l'apostolat. Dieu appelle les chrétiens à la vie éternelle, Il leur donne tous les moyens de la mériter. Il fut appelé de Dieu à cette mission. Il se dit également en parlant des Personnes dont on fait choix, que l'on désigne pour quelque fonction ou quelque action importante. Appeler quelqu'un à un poste. Il fut appelé à siéger dans le Conseil. L'important devoir que nous sommes appelés à remplir. Il fut appelé à lui succéder. Il se dit pareillement des Qualités, des talents et des circonstances qui déterminent la vocation, le sort, la condition de quelqu'un. Le génie de Turenne l'appelait au commandement des armées. Il a su jouer le rôle auquel il a été appelé par les événements. Il s'emploie aussi absolument en termes de Procédure et signifie Recourir à un tribunal supérieur pour faire réformer le jugement, la sentence d'un tribunal inférieur. Il appellera de ce jugement. Il a appelé du tribunal de première instance à la Cour d'appel. Appeler comme de juge incompétent. Appeler à minimâ. Appeler comme d'abus signifiait Appeler à une autorité laïque d'un jugement, d'un acte du pouvoir ecclésiastique qu'on prétend entaché d'abus. Fig. et fam., J'appelle de votre décision, ou J'en appelle, Je ne me soumets pas à votre décision, je ne l'adopte pas. Fig., J'en appelle à votre témoignage, J'invoque votre témoignage. J'en appelle à votre probité, à votre honneur, à votre sagesse, etc., Je m'en réfère à votre probité, à votre sagesse, etc. Fig., En appeler à la postérité, S'en référer au jugement de la postérité. Fig. et fam., Il en a appelé, se dit de Quelqu'un qui est revenu d'une grande maladie.

Littré (1872-1877)

APPELÉ (a-pe-lé, lée) part. passé.
  • 1Qu'on fait venir. Appelé par son nom. Les ministres appelés successivement chez le roi. Nos vaisseaux par les vents semblaient être appelés, Racine, Iphig. I, 1.
  • 2En parlant de la prédestination, beaucoup d'appelés, et peu d'élus.

    En un sens analogue, appelé à de hautes destinées. Cet état où tout le monde n'est pas appelé, Bossuet, Préf.

  • 3Qui a tel nom. Octave appelé ensuite Auguste.

SYNONYME

APPELÉ, NOMMÉ. Appelé, employé substantivement, comme dans la phrase suivante : je l'ai vu avec l'appelé Richard, n'est pas bon. On dira : je l'ai vu avec le nommé Richard. Appelé, pris substantivement, garde sa signification primitive : les appelés et les élus.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

APPELÉ. Ajoutez :

4 S. m. Terme d'administration militaire. Celui qui est désigné pour se rendre sous les drapeaux. Les substitutions de numéros sur la liste cantonale pourront avoir lieu, si celui qui se présente à la place de l'appelé est reconnu propre au service par le conseil de révision, Loi du 21 mars 1832 sur le recrutement, art. 18.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « appelé »

Du participe passé de appelé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « appelé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
appelé apœle

Évolution historique de l’usage du mot « appelé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « appelé »

  • L’art est un appel auquel il y en a trop qui répondent sans avoir été appelés. De L. Langanesi
  • Claude (Koh-Lanta) se blesse dans Fort Boyard : le médecin appelé à l'aide Gala.fr, Claude (Koh-Lanta) se blesse dans Fort Boyard : le médecin appelé à l'aide - Gala
  • La France, l’Allemagne et l’Italie ont appelé les parties au conflit en Libye et les acteurs étrangers qui y opèrent à cesser immédiatement les hostilités sur le territoire de l’État. Cela a été déclaré dans une déclaration conjointe publiée jeudi par les ministères des Affaires étrangères des trois pays. Breakingnews.fr, La France, l'Allemagne et l'Italie ont appelé à la cessation des hostilités en Libye
  • Faisant valoir ces "avancées fondamentales", la direction de NextRadioTV a appelé solennellement vendredi, dans un message interne consulté par l'AFP, "à la reprise du travail afin de permettre la poursuite de la négociation et d'éviter de dégrader les antennes, d'affaiblir durablement nos chaînes et de pénaliser nos téléspectateurs, auditeurs et visiteurs de nos sites Internet et appli". Challenges, BFMTV et RMC perturbés, la direction appelle cesser grève - Challenges
  • La plupart des syndicats de la fonction publique hospitalière (CGT, FO, UNSA, SUD) ont eux aussi appelé à la mobilisation, soutenus par plusieurs collectifs de soignants (Inter-Urgences, Inter-Hôpitaux…). « Il faut qu’on avance (…) Ça fait un moment qu’on est en discussion et on n’a toujours pas de propositions concrètes, ni de chiffrage », a insisté lors de la conférence le président de l’ISNI, Justin Breysse. Le Monde.fr, Les syndicats de médecins hospitaliers se joignent à l’appel à la grève des soignants du 30 juin
  • Il a également appelé le bloc régional à envisager des approches communes pour assouplir les mesures qui sont devenues des obstacles aux déplacements afin de contribuer à rétablir la connectivité des entreprises et des personnes entre elles. Toute la Thaïlande 2020, La Thaïlande appelle à la relance des voyages dans l'Asean - Toute la Thaïlande 2020
  • La présentatrice d’une chaîne de télévision des Frères musulmans* a déversé sa haine sur les homosexuels dans un monologue de plus d’une minute. Elle a notamment appelé à les brûler vifs ou à lapider, soutenant qu’il s’agit des propos du prophète Mahomet. , Une chaîne de télévision des Frères musulmans appelle à «tuer tous les homosexuels» - vidéo - Sputnik France
  • Le Covid-19 a mis un coup de projecteur sur les défaillances des chaînes d'approvisionnement mondialisées dans des secteurs essentiels comme la santé. Emmanuel Macron a appelé à "rebâtir une souveraineté stratégique" en relocalisant certaines activités. Mais cet appel se heurte à de multiples freins comme un coût de production plus élevé en France, la crainte de l'automatisation ou encore celle du repli voire du protectionnisme.  , Automatisation, repli, coût... l'appel à la relocalisation confrontée à d'importantes limites

Images d'illustration du mot « appelé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « appelé »

Langue Traduction
Anglais called
Source : Google Translate API

Synonymes de « appelé »

Source : synonymes de appelé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « appelé »

Partager