La langue française

Apollinienne

Définitions du mot « apollinienne »

Trésor de la Langue Française informatisé

APOLLONIEN1, IENNE, APOLLINIEN, IENNE, adj.

A.− Apollonien, plus rarement apollinien. Qui approche du type représenté par les statues classiques du dieu Apollon :
1. ... il [Spifame] jeta un pan de son manteau sur sa moustache, et recommanda à Claude Vignet de voiler encore les rayons de sa face apollonienne sous l'aile rabattue de son feutre gris. Nerval, Les Illuminés,1852, p. 23.
2. ... j'ai déjà dit l'impression qu'il [Codréano] me fit dans son poste de la Maison Verte (...) sa beauté apollinienne, à laquelle ajoutait encore une ombre de phtisie ... J. et J. Tharaud, L'Envoyé de l'Archange,1939, p. 161.
Rem. 1. La fortune de la forme apollinien s'explique sans doute, une fois l'usage B entré dans la lang., par le désir d'éviter la succession de 2 syllabes à vocalisme identique (principe de différenciation; cf. pétainiste passant à pétiniste). 2. Apollonien est noté comme néol. ds Littré; attesté également ds Lar. 19e-Lar. Lang. fr. et Guérin 1892. Pour apollinien, cf. B remarque.
B.− Apollinien, PHILOS. [En partic. dans la philos. nietzschéenne] Qui est conforme à un idéal de mesure et de sérénité :
3. Nietzsche aurait dit de lui [Bourdelle] qu'il était un artiste plus dionysien qu'apollinien. L. Daudet, Mes idées esthétiques,1939, p. 272.
Rem. Apollinien n'apparaît ds les dict. qu'à partir de Lar encyclop., qui lui réserve une entrée spéc. avec les sens A et B
Emploi subst., PHILOS. :
4. Déjà les oppositions classiques du naïf et du sentimental, de l'apollinien et du dionysiaque, du classique et du romantique, de l'abstrait et du concret visaient en réalité des intuitions du monde différentes; ... Vuillemin, L'Être et le travail,1949, p. 132.
PRONONC. ET ORTH. − Seule transcription ds Littré : a-pol-lo-niin, fém. -niè-n'. Pt Rob. transcrit la forme apollinien : apɔlinjε ̃, fém. -jεn. Littré réserve 2 entrées distinctes pour apollonien, la 1reétant consacrée au terme de géom., la 2eau néol. : qui a une apparence d'Apollon.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) 1557 adj. apollonien « d'Apollon » (Bugnyon, Erctasmes, p. 115 ds Gdf. Compl. : L'apollonienne buccine), attest. isolée; repris au xviiies.; av. 1778 « digne d'Apollon » (J.-J. Rousseau ds Lar. 19e: Regardez ce corps quand il se redresse! Quelles proportions Apolloniennes!); 1866 (Lar. 19e: Apollonien. Qui ressemble à Apollon, qui approche de la beauté, de la perfection idéale d'Apollon); mentionné par Littré comme néol.; b) 1852 adj. Apollonien « qui ressemble à Apollon », supra; 2. 1927 philos. Apollinien « qui est caractérisé par l'ordre, la mesure, la sérénité, la maîtrise de soi, dans la philosophie de Nietzsche 1844-1900 (p. oppos. à dionysiaque) » (H. Delacroix, Psychol. de l'art, 389 ds Foulq.-St-Jean, s.v. apollinien ou apollonien : Si la poésie est dionysiaque par ses origines elle est apollinienne dès qu'elle est poésie. L'exubérance qui fait irruption dans les mots, la violence de l'élan ne créent le rythme qu'à travers le prisme d'une intelligence ordonatrice). 1 a dér. de Apollon (apollon*), dieu de l'Antiquité, 1 b dér. du rad. du lat. Apollo − inis; suff. -ien*; 2 empr. à l'all. apollinisch, mot forgé par le philosophe all. Friedrich Schelling [✝ 1854] et utilisé à sa suite par Hegel et Nietzsche (J. Hoffmeister, Wörterbuch der philosophischen Begriffe, 1955, s.v. apollinisch).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 8.
BBG. − Foulq.-St-Jean 1962. − Julia 1964. − Piéron 1963. − Sociol. 1970.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

apollinienne \a.pɔ.li.njɛn\

  1. Féminin singulier de apollinien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « apollinienne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
apollinienne apɔlinjɛn

Évolution historique de l’usage du mot « apollinienne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « apollinienne »

  • On pourrait imaginer une lecture de l’histoire de la danse sous le prisme de cet antagonisme. La danse savante, la belle danse comme le ballet de cour, pourrait alors apparaître résulter d’une domination de la pulsion apollinienne, du plaisir pris au contrôle et à la mesure, et donc aussi à la proscription et au refoulement des forces débordantes à l’œuvre dans les danses populaires. La danse libre puis la danse moderne revendiqueraient au contraire une libération des pulsions corporelles et d’un refus de les soumettre aux nécessités politiques, sociales et rationnelles. On pourrait dès lors se demander ce qu’il en est, dans la danse contemporaine, de ce conflit entre les aspirations apolliniennes et dionysiaques et des plaisirs qui leur sont associés. De quel plaisir parle-t-on lorsqu’il s’agit du plaisir de la danse ? , La danse, juste pour le plaisir ? Le plaisir de (voir) danser : discours et figures (Lyon)
  • Nietzsche ensuite. Le déchaînement des forces dionysiaques est conçu, comme dans la scène de la peste chez Artaud, comme une épidémie : «Il est des gens qui se détournent de ces phénomènes, qualifiés par eux d’épidémie» (NT 25). Ce déchaînement est un déchainement «cruel» en ce qu’il met en péril la conscience de soi et du sujet (NT 25). Et la civilisation apollinienne semble avoir eu pour tâche de «détruire d’abord le royaume des titans, de tuer les monstres, de dominer les abîmes redoutables de la médiation philosophiques et les périls d’une aptitude aiguë à souffrir en faisant appel à des chimères énergiques et à des illusions bienheureuses» (NT 34). La Règle du Jeu, Bernard-Henri Lévy, Nietzsche, Artaud, 1969. - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts

Traductions du mot « apollinienne »

Langue Traduction
Anglais apollonian
Espagnol apolíneo
Italien apollineo
Allemand apollonian
Chinois 阿波罗尼亚人
Arabe أبولونيان
Portugais apolíneo
Russe посвященный аполлону
Japonais アポロニアン
Basque apollonian
Corse apollonianu
Source : Google Translate API

Apollinienne

Retour au sommaire ➦

Partager