La langue française

Ambrosienne

Sommaire

  • Définitions du mot ambrosienne
  • Phonétique de « ambrosienne »
  • Évolution historique de l’usage du mot « ambrosienne »
  • Citations contenant le mot « ambrosienne »
  • Traductions du mot « ambrosienne »

Définitions du mot ambrosienne

Trésor de la Langue Française informatisé

AMBRO(I)SIEN1, ENNE,(AMBROSIEN, AMBROISIEN) adj.

A.− Fam. Qui est de la nature de l'ambroisie, nourriture des dieux :
1. Il proclama les foies de canard une nourriture délicate, exquise, ambroisienne, et trouva que ce petit fromage de chèvre, jaspé et persillé de vert, était un excellent éperon à boire. Il loua aussi le vin, lequel était vieux et de bon cru, et dont la belle couleur rougissait comme pourpre dans les anciens verres de Venise. T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 465.
B.− Littér. Qui répand une odeur d'ambroisie, parfum des dieux ou des hommes :
2. Et les heures alors, filles du roi des cieux, parèrent sa poitrine et son cou gracieux de colliers brillants dont la splendeur environne sa chair de neige, puis ornant d'une couronne son front ambroisien, s'empressèrent encor pour attacher à ses oreilles des fleurs d'or! T. de Banville, Les Exilés,1874, p. 48.
3. Ainsi le magnifique Shogun n'habite point une maison de bois; mais son séjour est au centre de la forêt l'abaissement de la gloire vespérale, et la vapeur ambrosienne fait résidence sous le rameau horizontal. P. Claudel, Connaissance de l'Est,1907, p. 84.
Prononc. − Dernières transcription ds DG : an-bró-zyin, fém. -zyèn' (cf. aussi ambrosiaque).
Étymol. ET HIST. − 1504 « de la nature de l'ambroisie, doux, savoureux » (Lemaire de Belges, Le Temple d'Honneur et de Vertus, IV, 227, ds Hug. : Dame Esperance ... l'a semons au plantureux convive des esperitz bienheurez qui ne se paissent que de liqueur nectaree et de metz ambrosiens). Dér. du lat. ambrosia (ambroisie*); suff. -ien*.

AMBRO(I)SIEN2, ENNE,(AMBROSIEN, AMBROISIEN) adj.

Qui a rapport au rite dont l'origine est attribuée à saint Ambroise, évêque de Milan. Rite ambrosien, liturgie, messe ambrosienne.
Chant ambroisien :
1. Le chant ambrosien, institué, dit-on dans l'église de Milan par saint Ambroise, à la fin du ives., est toujours employé dans la liturgie particulière de ce diocèse. M. Brenet, Dict. pratique et historique de la musique,1926, p. 67.
Au fig. :
2. De temps en temps, j'espère qu'un schisme va se déclarer. Faites donc une église ambroisienne et procurez-moi une place de chanoine quelque part où il y ait des religieuses. P. Mérimée, Lettres à M. Panizzi,1870, p. 224.
P. anal. :
3. Maintenant je puis dire, mieux que le vieux Lucrèce : vous n'êtes plus, ô terreurs de la nuit! ou plutôt comme votre saint prophète : et la nuit est mon exultation dans mes délices! Réjouis-toi, mon âme, dans ces vers ambrosiens! Je ne vous crains point, ô grandes créatures célestes! Je sais que c'est moi qui vous suis nécessaire et je me tiens comme un pilote dans vos feux entrecroisés, et je vous ris aux yeux comme Adam aux bêtes familières. P. Claudel, Cinq grandes odes,1910, p. 282.
Prononc. ET ORTH. : [ɑ ̃bʀozjε ̃] ou [-ɔ-], fém. [-jεn]. Pt Rob. transcrit le mot avec [o] fermé, Pt Lar. 1968 avec [ɔ] ouvert. Harrap's 1963 note la forme ambroisien : ɑ ̃brwazjε ̃ (cf. aussi Guérin 1892 : ,,on dit aussi ambroisien``).
Étymol. ET HIST. − 1704 liturg. (Trév. : Ambrosien. Terme ecclesiastique. Rit ambrosien, office ambrosien, messe ambrosienne). Empr. au lat. ambrosianus « d'Ambroise (évêque de Milan de 374 à 397) » Ambroise (Epist. 22, 1 ds TLL s.v. 1868, 45 : basilicam, quam appellant Ambrosianam). Voir Théol. cath. t. 1, 1 1909, s.v. Ambroise et ambrosien.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 20.
BBG. − Archéol. chrét. 1924. − Bach.-Dez. 1882. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Duf. t. 1 1965. − Foi t. 1 1968. − Marcel 1938.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

ambrosienne féminin \Prononciation ?\

  1. Féminin singulier de ambrosien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMBROSIEN, IENNE. adj.
T. de Liturgie. Chant ambrosien, Chant de l'office divin, qui est attribué à saint Ambroise, et Messe ambrosienne, Messe selon le rite de l'Église de Milan, dont saint Ambroise fut évêque.

Phonétique du mot « ambrosienne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ambrosienne ambrɔsjɛ̃n

Évolution historique de l’usage du mot « ambrosienne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ambrosienne »

  • Le lent travail de restauration de l’esquisse préparatoire à l’une des plus célèbres fresques de Raphaël s’est achevé à la Pinacothèque ambrosienne de Milan. L’esquisse, tout comme l’œuvre aboutie dont elle est le croquis, est d’une valeur inestimable.  FSSPX.Actualités / FSSPX.News, Un trésor de Raphaël enfin restauré - FSSPX.Actualités / FSSPX.News
  • Adversaire. L’intensité politique de la commémoration ambrosienne n’a sans doute jamais été aussi forte que pendant la Commune milanaise, entre 1447 et 1450, quand le popolo milanese s’est affranchi du pouvoir des princes. Cet épisode glorieux de l’histoire de la cité lombarde a même été baptisé Repubblica ambrosiana par les historiens de l’époque du Risorgimento, pour souligner le poids du souvenir du saint patron de la ville lors des événements révolutionnaires. Aux yeux du popolo, Ambroise apparaît comme l’adversaire résolu des puissants, perception d’une certaine façon fondée puisque la prédication d’Ambroise, comme l’a bien montré Peter Brown, était largement tournée contre l’avarice des riches qu’il tenait pour responsables des malheurs de son temps. Peut-être est-ce également ce souvenir-là que mobilisa le facétieux Dario Fo, Prix Nobel de littérature, quand, en 2009, il mit en scène à Milan, au Piccolo Teatro, un Ambroise contestataire et provocateur qui dénonçait les puissants et la richesse… Libération.fr, Ambroise le Milanais et ses mille vies d’après - Culture / Next
  • Un moment intéresse tout particulièrement le médiéviste: la République «ambrosienne» de 1447-1450. A la mort du duc de Milan, les «capitaines et défenseurs de la liberté» réactivent les institutions communales. La mémoire de saint Ambroise, patron de la ville depuis mille ans, est alors érigée en symbole des libertés. Se forme un «discours d'appartenance communautaire, qui est à la fois une revendication d' Bibliobs, L'historien Patrick Boucheron sur les traces d'un saint : Ambroise de Milan

Traductions du mot « ambrosienne »

Langue Traduction
Anglais ambrosian
Espagnol ambrosiana
Italien ambrosiana
Portugais ambrosiana
Source : Google Translate API
Partager