La langue française

Ales

Définitions du mot « ales »

Trésor de la Langue Française informatisé

AGONAL, ALE, ALES, AUX, adj. et subst. fém. plur.

I.− Adjectif
A.− ANTIQ. Relatif aux jeux publics.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Lar. 19e, etc.
B.− PHILOS., PSYCHOL. ,,Qui concerne la lutte, le combat (...) peut caractériser certaines formes de jeu.`` (Piéron 1963).
II.− Subst. fém. plur., ANTIQ. Agonales. ,,Fêtes que les Romains célébraient le 9 janvier (à Janus), le 17 mars (à Mars), le 21 mai (à Vejovis), le 31 décembre (probablement aux divinités infernales).`` (Lar. 20e).
Rem. Attesté également ds Ac. Compl. 1842, Littré, Pt Littré, Lar. 19e, etc., Quillet 1965.
Prononc. − Dernière transcription ds Littré : a-go-nal'.
Étymol. ET HIST. I.− Adj. 1509 jeux agonaulx « jeux consistant en des luttes » (Le Maire, Illustr., I, 46 ds Gdf. : [...] selon que la maniere ancienne estoit de les faire devant les jeux agonaulx). II.− Subst. fém. plur. 1701 (Fur. : Agonales [...] Fêtes que celebroient les Romains à l'honneur du Dieu Janus dans le mois de Janvier). I empr. au b. lat. agonalis (dér. de agon, voir agone1) « id. » (fin ives., Servius Honoratus, Ad Aen., 3, 280 ds TLL s.v., 1413, 43 : ludos statuit agonales); II empr. au b. lat. agonalia (dér. de agona, voir agone1) « id. » (fin ives., Macrobe, Sat., 1, 4, 7 ibid. 1413, 37), voir Der kleine Pauly, t. 1, 1964, col. 135.
BBG. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Piéron 1963. − Prév. 1755. − Rheims 1969.

AMBURBIAL, ALE, ALES, adj. et subst. fém. plur.

HIST. ROMAINE
A.− Emploi adj. Qui est relatif aux amburbiales. Sacrifice amburbial, victime amburbiale.
B.− Subst. fém. plur. Les amburbiales. Fêtes consacrées à la purification de la ville, célébrées par des processions autour de Rome et l'immolation de victimes :
Dans l'année païenne, dont Quintus Aucler proposait le rétablissement, les jours de fête ne manquaient pas. À ces féries obligées, il venait encore s'en joindre d'autres, dites conceptives (...) Telles étaient (...) les amburbiales ... G. de Nerval, Les Illuminés,1852, p. 429.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.
Prononc. ET ORTH. − Seule transcription ds Land. 1834, s.v. amburbales ou amburbiales : ɑn-bur-bɑle, ɑn-bur-biɑle. Ac. Compl. 1842 et Besch. 1845, s.v. amburbal renvoient à amburbial.
Étymol. ET HIST. − 1. 1599 adj. « se dit d'une procession faite autour de la ville » (Ph. de Marnix, Tableau des differens de la religion, I, v, 6 ds Hug. : Tant de belles processions, amburbiales, ambarvales et ambecclesiales); 2. 1845 subst. (Besch. : Amburbiales ... Fêtes que les Romains celebraient par des processions autour de la ville. On dit aussi amburbales, et même amburbies [Ce dernier mot attesté depuis Trév. 1771]). Empr. au b. lat. amburbialis attest. à l'emploi 1 ds Pauli Diaconi epitoma Festi, p. 5 ds TLL s.v., I, 1877, 18 (amburbiales hostiae dicebantur quae circum terminos urbis Romae ducebantur), dér. de amburbium, nom d'une fête religieuse au cours de laquelle on promenait la victime du sacrifice autour de la ville, attest. dep. le ives. (Flavius Vopiscus, Aurelian, 20, 3 ds TLL s.v., 1877, 24 : lustrata urbs, cantata carmina, amburbium celebratum, ambarvalia promissa); voir aussi ambarvales et Pauly-Wissowa, Realencyclopädie der klassischen Altertumswissenschaft, Stuttgart, 1894, s.v. amburbium, col. 1816-1817.

Cæcal, ale(s), aux,(ale, ales) adj.Qui a rapport au cæcum. L'appendice caecal. Fistules caecales (C. Bernard, Cahier de notes,1860, p. 44). [sekal]. La lettre c se prononce [s] devant les ligatures æ et œ (diphtongues lat. et gr.) : ,,cæcal, cœliaque, cœnologue`` (Kamm. 1964). 1resattest. 1654 (T. Gelée, L'anatomie françoise en forme d'abrégé dans Quem.), 1690 [veine] caecale (Fur.); dér. du rad. de caecum, suff. -al*. Fréq. abs. littér. : 5.

Cæcal, ale(s), aux,(ale, ales) adj.Qui a rapport au cæcum. L'appendice caecal. Fistules caecales (C. Bernard, Cahier de notes,1860, p. 44). [sekal]. La lettre c se prononce [s] devant les ligatures æ et œ (diphtongues lat. et gr.) : ,,cæcal, cœliaque, cœnologue`` (Kamm. 1964). 1resattest. 1654 (T. Gelée, L'anatomie françoise en forme d'abrégé dans Quem.), 1690 [veine] caecale (Fur.); dér. du rad. de caecum, suff. -al*. Fréq. abs. littér. : 5.

Wiktionnaire

Adjectif

ālĕs, ālĭtis \Prononciation ?\ masculin

  1. Ailé.
    • ales equus : le cheval ailé (Pégase).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « ales »

De ala, « aile » par le même suffixe qui a donné caeles, itis « divin », ĕquĕs, ĕquĭtis, « celui qui va à cheval » ; peut-être dérivé de eo, ire, ii, itum, « aller » : « qui va par ailes » ; « qui va par le ciel », « qui va à cheval ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ales »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ales al

Citations contenant le mot « ales »

  • 50 000 heures en moins de travail d’ici 2023. C’était la conclusion, pour les trois organisations syndicales présentes au sein de Merlin Gérin (CGT, CFDT et CGC), des orientations stratégiques de l’entreprise à trois ans présentées en comité social et économique (CSE, lire Midi Libre du 12 janvier). midilibre.fr, Alès : 200 salariés de Schneider Electric devant l'entreprise filiale Merlin Gérin - midilibre.fr

Traductions du mot « ales »

Langue Traduction
Anglais ales
Espagnol a los
Italien birre
Allemand ales
Chinois 啤酒
Arabe لهم
Portugais ales
Russe эль
Japonais エール
Basque ales
Corse ales
Source : Google Translate API

Synonymes de « ales »

Source : synonymes de ales sur lebonsynonyme.fr

Ales

Retour au sommaire ➦

Partager