La langue française

Aîtres

Définitions du mot « aîtres »

Trésor de la Langue Française informatisé

AÎTRES, ÊTRES, subst. masc. plur.

A.− Littér. Disposition des diverses parties d'une habitation. Connaître les aîtres d'une habitation :
1. Avec ce tact parfait d'homme du monde qui sait se trouver à l'aise en quelque situation que le hasard le place, il prononça quelques paroles aimables, et, en peu d'instants, parut aux yeux de tous remplacer avec avantage Monsieur de Meillan, connaître mieux que lui les aîtres de sa maison. F. de Miomandre, Écrit sur de l'eau,1908, p. 243.
2. On se sent à l'abri de tout, dans ces aîtres familiers, mieux que dans une sape profonde. Il suffit de tirer les gros rideaux et d'allumer la lampe pour se sentir chez soi et ne plus rien craindre. R. Dorgelès, Les Croix de bois,1919, p. 123.
Spéc. Les diverses parties et notamment les dépendances ou appentis d'une maison :
3. Tandis que Daniel s'affairait, Jacques, curieusement, examinait les aîtres. Les parois de l'atelier étaient d'un gris beige uniforme, sans aucune note de couleur. Deux réduits entresolés, cachés par des rideaux à demi-tirés, trouaient le mur du fond ... R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 273.
4. Albert s'aperçut alors que l'anormale disposition des aîtres que suggérait à l'imagination la vue de la façade n'était pas démentie par l'aménagement de l'intérieur. J. Gracq, Au château d'Argol,1938, p. 25.
Rem. Orthographié qqf. être(s) :
5. Il était au courant de toutes leurs habitudes et des êtres de l'habitation. J. Richepin, Les Morts bizarres,1876, p. 58.
B.− Par métaph., rare [En parlant d'une pers.]
1. Ses propres aîtres. Son intimité :
6. ... il sentit une volonté s'insinuer dans la sienne, et il recula, inquiet de se voir ainsi géminé, de ne plus se trouver seul dans ses propres aîtres; puis il fut inexplicablement rassuré, s'abandonna, ... J.-K. Huysmans, En route,t. 1, 1895, p. 248.
7. C'est bizarre, mais à force de se promener dans ses propres aîtres, à force de vivre sur soi-même, les jours coulent et l'on n'a le temps de rien faire ici! J.-K. Huysmans, En route,t. 1, 1895p. 263.
2. P. ext. Le for intérieur, le plus profond de soi-même :
8. La question qui s'imposait était d'abord celle-ci : s'imprégner assez de l'esprit des psaumes pour se persuader qu'ils avaient été écrits à votre intention personnelle, tant ils correspondaient à vos pensées; les réciter, ainsi qu'une prière jaillie de ses aîtres, s'approprier, s'assimiler, en un mot, la parole du psalmiste ... J.-K. Huysmans, L'Oblat,t. 1, 1903, p. 150.
9. Comment remédier au désarroi de mes pauvres aîtres? Je suis moins sec cependant, moins aride et aussi moins fluent qu'à Chartres; mais je suis gavé de prières ... J.-K. Huysmans, L'Oblat,t. 1, 1903p. 153.
Rem. L'emploi métaph. appartient, semble-t-il, à la lang. de Huysmans.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : cf. aître. 2. Homon. : cf. aître. − Rem. Besch. 1845 emploie concurremment comme vedette : aitres ou êtres subst. masc. plur.
Étymol. ET HIST. − 1. Ca 980 masc. plur. estras « cour autour d'une maison » (Passion, éd. d'Arco Silvio Avalle 1953, p. 189 : Fors en las estras estet Petre); ca 1210 aistre « id. » (Amadas et Ydoine, éd. Hippeau, 5301 ds T.-L. : Signe leur fait qu'el veut descendre En l'aistre aval por li estendre; Et il li font en haste faire Et dessus estendre une haire); 2. ca 1130 masc. plur. estres « partie supérieure d'un bâtiment, galerie » (Enéas, éd. Salverda de Grave, 1875, ibid. : Dido s'en monte a ses estres Là sus as plus altes fenestres). La forme la plus usitée en fr. mod. est êtres, la forme aître étant plutôt dial. (FEW t. 3, p. 329a). Du lat. extera, plur. neutre du lat. class. exter « qui est situé à l'extérieur ». L'identification de estre subst. avec le verbe a. fr. estre (être*) n'est possible ni du point de vue sém. ni du point de vue phonét. étant incompatible avec la forme estras de l'a. prov. (xiiies., Roman de Jaufre ds Rayn.).
BBG. − Bél. 1957. − Jossier 1881.

Wiktionnaire

Nom commun

aîtres \ɛtʁ\ masculin au pluriel uniquement

  1. Êtres (différentes parties d'une maison).
    • Les circonstances du crime semblent prouver que son auteur, s'il ne connaissait les aîtres, devait avoir été très exactement renseigné. — (Georges Bernanos, Un crime, première partie, chap. III ; Librairie Plon, Paris, 1988, pages 81-82)
    • … Monsieur l'Aigle de Meaux
      Reçoit la clé d'un lieu dont il connaît les aîtres.
      — (Robert de Montesquiou, Les perles rouges & Les paroles diaprées, Théâtres d'eaux et parterres de broderies, XLV: Aquila ; Richard imprimeur-éditeur, Paris, 1910, page 47)
    • Venu rue Cassini pour prendre congé de lui, il voit soudain une jeune dame aux cheveux coupés courts arriver en fiacre et se précipiter avec une connaissance manifeste des aîtres dans la chambre de Balzac. - 'Balzac, le roman d'une vie', Stefan Zweig, Albin Michel (n° 13925 édition Le livre de Poche, 2010), p.329
    • A douze ans, vaquant dans les aîtres, Ombre y semait à profusion son inépuisable beauté. — (Jean Sabran, Ombre et son reflet, nouvelle ; Hard-Boiled Dicks n°12, 1984, pages 59-63)
    • Tante Sally était retournée chez elle, avec son sac de bouts d'étoffes multicolores et ses fausses dents, laissant derrière elle, persistante et impondérable, la sensation à la fois vague et impérieuse d'un devoir accompli au prix d'un sacrifice personnel, ainsi qu'une légère odeur de vieille chair de femme, qui disparaissait lentement des aîtres de la demeure, s'attardant encore en des coins inattendus, [...] — (William Faulkner, Sartoris, trad. René-Noël Raimbault & Henri Delgove, éd. Gallimard, 1937, rééd. Folio, p. 231)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « aîtres »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aîtres aitr

Évolution historique de l’usage du mot « aîtres »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aîtres »

  • T oute la vie se concentre là, autour de cet aître fortifié. » Vincent Asselot joint le geste à la parole en tapant du pied sur le sol. Visiblement fier de son patrimoine, le technicien de la communauté de communes du chardon lorrain se tient debout, face à l’église d’Onville, austère et massive. Petit village blotti dans le creux de la vallée du Rupt-de-Mad, Onville fait probablement partie, avec ses quatre communes voisines, de la plus importante concentration d’aîtres fortifiés d’Europe. , Région | Plongée médiévale avec les aîtres fortifiés
  • Les périodes troubles du Moyen Âge sont à l’origine de la constitution des aîtres fortifiés. Dans les villages qui dépendent d’une abbaye et non du seigneur, les habitants ne peuvent compter que sur eux-mêmes. Il leur faut donc fortifier tout un quartier. En cas de danger, les habitants pouvaient se réfugier dans l’enceinte de l’aître en forme de fer à cheval. On trouvera sur le site des panneaux informatifs. , Edition Metz et agglomération | Du côté du Rupt-de-Mad
  • Quid de ces gardiens du dimanche d’un temps révolu qui « allaient voir aux bêtes » et vivaient en symbiose avec les aîtres et les êtres de leur ferme sans rêver de concourir dans les comices, tout simplement heureux de vivre leur « politique de la terre », loin des bruits du monde? , Combattre la démesure (2) : la relance convivialiste | Le randonneur

Images d'illustration du mot « aîtres »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « aîtres »

Langue Traduction
Anglais elder
Espagnol mayor
Italien sambuco
Allemand ältere
Chinois 长老
Arabe المسنين
Portugais mais velho
Russe старший
Japonais 長老
Basque zaharrenaren
Corse anzianu
Source : Google Translate API

Synonymes de « aîtres »

Source : synonymes de aîtres sur lebonsynonyme.fr

Aîtres

Retour au sommaire ➦

Partager