La langue française

Ailé

Sommaire

  • Définitions du mot ailé
  • Étymologie de « ailé »
  • Phonétique de « ailé »
  • Évolution historique de l’usage du mot « ailé »
  • Citations contenant le mot « ailé »
  • Images d'illustration du mot « ailé »
  • Traductions du mot « ailé »
  • Synonymes de « ailé »

Définitions du mot « ailé »

Trésor de la Langue Française informatisé

AILÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de ailer*.
II.− Adjectif
A.− Littér. [Se dit d'un oiseau, d'un insecte] Qui est pourvu d'ailes :
1. Une abeille étourdie arrive en bourdonnant. Au secours! Au secours! crie aussitôt la dame : Venez, Lise, Marton, accourez promptement; Chassez ce monstre ailé. Le monstre insolemment Aux lèvres de Chloé se pose. Chloé s'évanouit, et Marton en fureur Saisit l'abeille et se dispose À l'écraser. J.-P.-C. de Florian, Fables,La Coquette et l'abeille, 1792, pp. 53-54.
2. Dans ce point bleu, royalement, un petit oiseau d'aile immense nage à dix mille pieds de haut. Goëland? Non : l'aile est noire. Aigle? Non : l'oiseau est petit. C'est le petit aigle de mer, le premier de la race ailée, l'audacieux navigateur qui ne ploie jamais la voile, le prince de la tempête, contempteur de tous les dangers : le guerrier ou la frégate. Nous avons atteint le terme de la série commencée par l'oiseau sans aile. Voici l'oiseau qui n'est plus qu'aile. J. Michelet, L'Oiseau,1856, pp. 48-49.
3. ... les oiseaux de proie, chasseurs ailés qui ont tant de ressources, chassent leurs enfants de bonne heure, y voient des concurrents gloutons et les forcent à coups de bec d'habiter hors du domaine qu'ils se réservent en propre, ... J. Michelet, L'Insecte,1857, p. 220.
4. Nous les [nos porteurs] avons vus également se jeter sur les termites ailés qu'attire par essaims notre lampe-phare, et les croquer aussitôt sans même les plumer de leurs énormes ailes. A. Gide, Voyage au Congo,1927, p. 755.
5. Des vols de moucherons, de fourmis ailées vous frappaient au visage, et il y avait des jours où le sol d'une route était couvert d'un pollen d'insectes morts que le vent soulevait. P. Nizan, La Conspiration,1938, p. 130.
HÉRALD ,,Ailé se dit de toutes les pièces qui ont des ailes contre nature, comme un cerf ailé, un lion ailé, et des animaux volatils dont les ailes sont d'autres couleurs que le corps.`` (Grandm. 1852) :
6. Parmi un grand nombre d'objets curieux ou magnifiques, ce que l'évêque de Tours considéra avec le plus d'attention, (...) ce furent de grands médaillons d'or portant sur une face, la tête de l'empereur avec cette légende : Tibère Constantin toujours auguste, et sur l'autre, un char à quatre chevaux monté par une figure ailée avec ces mots : Gloire des Romains. A. Thierry, Récits des temps mérovingiens,t. 1, 1840, p. 314.
MYTH. [En parlant d'un être mythique, d'un animal fabuleux, d'une représentation allégorique, etc.] Le messager ailé (Mercure), le petit dieu ailé (l'Amour), le cheval ailé (Pégase) :
7. Satan siffla, et deux chevaux ailés se présentèrent, leur dos était long et se pliait comme un serpent, leur large queue noire battait la terre, leur crinière flottait et sifflait au vent, leurs ailes se déployaient comme des ailes de chauve-souris, et quand ils [Smarh et Satan] furent emportés par eux, on n'entendait que le bruit des vagues d'air que remuait leur vol, ... G. Flaubert, Smarh,1839, p. 89.
8. Hélas! un monstre ailé qui plane dans les airs, Et dont la lourde faux va sarclant l'univers, La mort, incessamment coupe toutes ces choses; Et femmes et bosquets, oiseaux, touffes de roses, Belles dames, seigneurs, princes, ducs et marquis, Elle met tout à bas, ... A. Barbier, Iambes et poèmes,Il pianto, le campo santo, 1840, p. 110.
B.− Emplois sc. ou techn., p. anal. de forme et/ou de disposition.
1. SC. BIOL.
a) ANAT. HUM.
[Se dit du nez] :
9. Le nez, droit, finement ailé, semblait modelé dans une matière fine, transparente, précieuse. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Suzanne et les jeunes hommes, 1941, p. 43.
[Se dit de certaines régions du cerveau qui comportent des parties latérales appelées ailes] :
10. Extrémité céphalique parfois ailée. Ralliet, (Brumpt, Précis de parasitologie,1910, p. 389).
MÉD. ,,On dit quelquefois, en séméiotique, épaules ailées, omoplates ailées, pour indiquer les saillies que ces os forment chez les personnes qui ont le corps grêle et fluet, et la poitrine étroite, et qui sont disposées à la phtisie pulmonaire constitutionnelle.`` (Nysten 1814-20).
Rem. Également attesté ds Nouv. Lar. ill.
b) BOT. [Se dit de diverses parties des plantes] Pourvu d'expansions latérales dont la forme rappelle celle d'une aile. Fleur ailée, clochette ailée. Feuille ailée :
11. Alors il s'aperçut qu'un nom restait encore sur sa liste. Le Cattleya de la Nouvelle-Grenade; on lui désigna une clochette ailée d'un lilas effacé, d'un mauve presque éteint; il s'approcha, mit son nez dessus et recula brusquement; elle exhalait une odeur de sapin verni, de boîte à jouets, évoquait les horreurs d'un jour de l'an. Il pensa qu'il ferait bien de se défier d'elle, regretta presque d'avoir admis parmi les plantes inodores qu'il possédait, cette orchidée qui fleurait les plus désagréables des souvenirs. J.-K. Huysmans, À rebours,1884, p. 123.
12. Les branches [de l'acacia robinier] sont armées d'épines fortes et courtes et garnies de feuilles ailées d'un vert gai. J.-J. Baudrillart, Nouveau manuel forestier,trad. de Burgsdorf, 1808, p. 239.
Fruit ailé. ,,On donne le nom de fruits ailés à ceux dont le péricarpe développe, sur l'une ou l'autre de ses parties, des sortes d'expansions plus ou moins saillantes : érable, paliure, halésia.`` (É.-A. Carrière, Encyclopédie horticole, 1862, p. 13) :
13. ... il [le fruit] est ailé dans l'Angélique (Angelica sylvestris) ... Plantefol, Cours de botanique et de biologie végétale, t. 2, 1931, p. 412.
Graine ailée. ,,... on désigne par le nom de graines ailées toutes celles dont le testa s'élargit ou s'allonge plus ou moins en une sorte de membrane : Thuia, Cyprès. Dans certaines graines de Conifères l'aile, à la maturité des graines, est complètement indépendante du testa, dont elle se sépare alors avec facilité. Dans certaine circonstance l'aile est un véritable péricarpe étalé sur lequel est placée une graine nue.`` (É.-A. Carrière, loc. cit.) :
14. Graines ailées, aigrettées, duvetées, enveloppées de gourmandise et en appelant à l'oiseau! De quelle ingéniosité fait preuve chaque plante pour éparpiller le plus loin possible d'elle sa descendance! A. Gide, Journal,1910, p. 302.
Tige ailée. ,,... on appelle tige ailée celle sur laquelle, soit le limbe d'une feuille lorsqu'elle est sessile, soit au contraire le pétiole, lorsqu'elle en est pourvue, se prolonge en formant une arête (aile, / Dioscorca alata, Passiflora alata, Consoude, plusieurs espèces de Chardons, l'Ammobium alatam).`` (É.-A. Carrière, loc. cit.).
c) ICHTYOL. [Se dit des poissons] Dont les nageoires pectorales sont assimilables à des ailes :
15. Un même lieu voit l'aigle et la mouche légère, Les oiseaux du climat, la caille passagère, (...) Les peuples casaniers, les races vagabondes; L'équivoque habitant de la terre et des ondes, Et les oiseaux rameurs, et les poissons ailés. J. Delille, L'Homme des champs,1800, pp. 118-119.
2. TECH. DIVERSES
a) AÉRON. [Se dit d'un appareil volant] Pourvu d'ailes artificielles :
16. − Avec la collaboration de M. Louis du Temple, son frère, il fabriquait un canot ailé, dont le modèle en petit, mû par un ressort, a fonctionné avec succès. La Landelle, Rapport de 1864,p. 27 (Guilb. Aviat. 1965).
b) ARCHIT. [Se dit d'un bâtiment] Pourvu d'ailes latérales :
17. Dans le corps du château ailé qui domine et la ville et l'océan, et les hommes et l'univers, il a gardé une chrysalide de chaumière pour s'y blottir seul dans le plus grand des repos. G. Bachelard, La Poétique de l'espace,1957, p. 71.
c) ASTRONAUT. ,,... se dit des satellites artificiels et des astronefs munis de surfaces portantes − comparables aux ailes des avions, quoique beaucoup plus petites − permettant le vol plané dans l'atmosphère lors du retour à la Terre ou l'atterrissage dans tout autre astre pourvu d'atmosphère.`` (Galiana Astronaut. 1963).
d) MÉCAN. Vis ailée. Vis pourvue d'expansions conçues pour donner de la prise aux doigts. (Attesté ds Besch. 1845, Nouv. Lar. ill. et Lar. 20e).
e) P. ET CH. Pont ailé. Pont où des ailes ont été aménagées :
18. ... et, soudain, s'ouvrit aux yeux, récompense délicieuse, féerie, magie, mirage, le cœur, le milieu, le sanctuaire de la ville par excellence, une plaisante et noble assemblée de tours, de temples, de palais, de ponts ailés, de maisons doctes, d'hôtels austères, de bâtisses folles, de toits fumeurs, d'arbres captifs, de jardins et de statues, un sublime concert d'eau, de ciel et d'œuvres humaines qui toutes avaient une histoire, un sens, une destinée, enfin Paris, bien sûr, ... G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Vue de la terre promise, 1934, pp. 40-41.
3. MODES. Bonnet ailé. Coiffe agrémentée d'ailes :
19. Entre les moulins à vent, les bonnets ailés et les sabots bleus, elle vit qu'il était déjà minuit et demi. L. Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 283.
C.− Emplois métaph., littér. [Par métaph., des ailes sont attribuées à ce qui ressemble à l'oiseau, à l'insecte, par sa rapidité, sa légèreté, etc.] Qui semble avoir des ailes.
1. [En parlant d'une chose] :
20. ... elle l'attira jusqu'au fauteuil, le força à s'asseoir dedans, s'assit elle-même sur sa jambe droite, et baisant d'un petit baiser léger, d'un baiser rapide, ailé, le bout frisé de sa moustache : « Si vous ne me dites rien, nous serons fâchés pour toujours. » G. de Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, La Confession, 1884, p. 953.
21. Une chaleur légère, une chaleur ailée, nous caressait la peau. G. de Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Mohammed-Fripouille, 1884, p. 268.
22. À deux ou trois reprises il [Alain] crut qu'il s'éveillait et reprenait conscience du lieu où il reposait, mais chaque fois il fut détrompé par l'expression des parois de sa chambre, hargneuses et guettant un œil ailé qui voletait. Colette, La Chatte,1933, p. 183.
Rem. Dans l'ex. 22, les ailes sont attribuées, p. méton., à l' œil au lieu de l'être au regard.
2. [En parlant d'une réalité spirituelle ou abstraite] Un esprit ailé, une pensée ailée :
23. Rien ne plaît davantage à certains esprits français, raisonnables, peu ailés, esprits poitrinaires à gilet de flanelle, que cette régularité tout extérieure qui indigne si fort les gens d'imagination. G. Flaubert, Correspondance,1852, pp. 58-59.
24. Dans une satire de Juvénal, je crois, il y a les mots qui s'envolaient, il y a bien des siècles, de la bouche de la jouissance : c'était le mot grec, le mot aérien, le mot ailé, « mon âme ». E. et J. de Goncourt, Journal,nov. 1859, p. 642.
25. Le matin, les yeux fermés, la tête sur l'oreiller, j'attends pour savoir quelle est la première idée ailée et chantante qui, se détachant des taillis sombres du sommeil, viendra passer dans mon ciel. Sera-ce chagrin ou plaisir? Quelque heureux apport à mon travail? M. Barrès, Mes cahiers,t. 13, juill. 1921-janv. 1922, pp. 186-187.
3. [En parlant d'une pers.] :
26. En s'envolant, Cosette, ailée et transfigurée, laissait derrière elle à terre, vide et hideuse, sa chrysalide, Jean Valjean. V. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 680.
27. ... Sylla vit alors cet esclave, ce simple gardien, lire couramment le texte hermétique [d'Aristote] (...). Cette besogne le transfigurait, faisait de lui un être libre, presque ailé, comme doté d'un rémige par le génie d'Aristote. L. Daudet, Sylla et son destin,1922, p. 60.
Lang. pop. Bigorneau ailé. ,,Imbécile rare`` (Ch.-L. Carabelli, [Langue populaire]).
Rem. Bigorneau est un terme d'arg. pour « sergent de ville » ou « fantassin », synon. de imbécile et mollusque (Esn. 1966). Pour ailé, cf. infra III.
III.− Subst. fém. plur. Ailées. Famille de mollusques :
28. Les ailées. Rostellaire, ptérocère, strombe. J.-B. Lamarck, Philosophie zoologique,t. 1, 1809, p. 322.
Rem. Attest. isolée ds Besch. 1845.
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [εle] ou [ele]. Passy 1914 et Harrap's 1963 transcrivent la 1resyllabe avec [ε] ouvert; Pt Rob. : [e] fermé. Warn. 1968 donne les 2 possibilités de prononc.; d'apr. Warn. 1968 la prononc. en [ε] relève du lang. soutenu, la prononc. en [e] du lang. cour. (cf. aussi Grammont Prononc. 1958, p. 143 pour cette dernière prononc.). 2. Homon. : ailé [ele] et héler (verbe). 3. Hist. − Fér. 1768, Land. 1834, Nod. 1844, DG transcrivent la 1resyllabe avec è (= [ε]). Fér. Crit. t. 1 1787, Gattel 1841, Besch. 1845 notent é fermé. Littré donne les 2 possibilités de prononc. Fér. 1768 précise que pour le fém. ,,é fermé [est] long`` : lé-e.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 574. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 637, b) 1619; xxes. : a) 826, b) 531.

Wiktionnaire

Adjectif

ailé \ɛ.le\ ou \e.le\

  1. Qui possède des ailes.
    • J’ai vu des poissons ailés lors de mon voyage.
    • Des fourmis ailées nous volent autour.
    • Suivant les poètes, Pégase est un cheval ailé.
    • Les anciens croyaient à l’existence de serpents ailés.
  2. (Botanique) Se dit d’un organe d’une plante qui porte des appendices ayant la forme d’ailes.
    • Cette plante possède une tige ailée.
    • Certains fruits ont un péricarpe ailé.
    • Graines ailées, aigrettées, duvetées, enveloppées de gourmandise et en appelant à l'oiseau ! de quelle ingéniosité fait preuve chaque plante pour éparpiller le plus loin possible d’elle sa descendance ! — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 302)
  3. (Figuré) Léger, rapide.
    • Ma stupéfaction fut grande lorsque mettant le pied sur la terrasse je vis qu’il n’y avait là que les deux jeunes filles de la maison et que c’était Édith qui riait et trillait d’une voix que je ne lui connaissais pas, légère, ailée et cristalline. — (Stefan Zweig, trad. Alzir Hella (2002), La pitié dangereuse, Grasset, Paris, 1939, page 178)
  4. (Héraldique) Se dit d'un meuble auquel on a ajouté des ailes ordinairement absentes ou dont on souhaite préciser l’émail
    • De sinople à un cerf passant ailé d’or, onglé de sable, qui est de Félix le Quérant → voir illustration « cerf ailé »
    • De gueules au griffon d'or, armé et ailé d'azur ; à la bordure cousue de gueules chargée des chaînes de Navarre. → voir illustration « griffon ailé d’azur »

Forme de verbe

ailé \ɛ.le\

  1. Participe passé masculin singulier de ailer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AILÉ, ÉE. adj.
Qui a des ailes. Des poissons ailés. Des fourmis ailées. Suivant les poètes, Pégase est un cheval ailé. Les anciens croyaient à l'existence de serpents ailés. En termes d'Iconologie, Un foudre ailé, Symbole de la puissance et de la vitesse. En termes de Botanique, Tige ailée, pétiole ailé, Tige, pétiole garni d'une expansion de même nature que les feuilles ou les folioles. Péricarpe ailé, Péricarpe garni d'appendices membraneux, comme celui du frêne, de l'érable. Feuilles ailées, Feuilles dont le pétiole porte de chaque côté plusieurs folioles. Feuille ailée avec impaire, ou sans impaire, c'est-à-dire Avec ou sans une foliole terminale. Les feuilles du noyer sont ailées.

Littré (1872-1877)

AILÉ (é ou è-lé, lée) adj.
  • 1Qui a des ailes. Les chants mystérieux du peuple ailé des airs, Chénier M. J. Œdipe roi, IV, 3.
  • 2Se dit de certains animaux à qui il n'est pas ordinaire d'avoir des ailes. Des poissons ailés. Pégase, cheval ailé.
  • 3En iconologie. Un foudre ailé, symbole de victoire et de puissance.
  • 4Par allusion aux voiles de vaisseaux. Je montrai le premier aux peuples du Mexique L'appareil, inouï pour ces mortels nouveaux, De nos châteaux ailés qui volaient sur les eaux, Voltaire, Alz. I, 1.
  • 5 En termes de blason, se dit des oiseaux, quand leurs ailes sont d'un autre émail que leur corps.

HISTORIQUE

XVIe s. Pressant la legere fuyte Des cerfs ailez par la peur, Du Bellay, J. III, 80, verso.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AILÉ, adjectif, terme de Blason : il se dit de toutes les pieces auxquelles on donne des ailes contre leur nature, comme d’un lion, d’un léopard, &c. Il se dit encore de tous les animaux volatils qui ont des ailes d’un autre émail ou couleur que le reste de leur corps. D’azur au taureau ailé & élancé d’or ; de gueules au grifon d’or ailé d’argent.

Manuel en Espagne, de gueules à une main de carnation ailée d’or, tenant une épée d’argent, la garde d’or. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ailé »

Dérivé de aile.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. alat ; espagn. alado ; ital. alato ; de alatus, de ala (voy. AILE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ailé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ailé ɛle

Évolution historique de l’usage du mot « ailé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ailé »

  • Un avatar ailé et vêtu de bleu, rencontré au coeur du jeu en ligne "Fortnite", a permis à plus de 350 enfants ou adolescents, maltraités ou en souffrance, de se confier discrètement à de "vrais" adultes pendant le confinement Photo AFP Nice-Matin, Sauver des vies grâce au jeu vidéo: un avatar dans "Fortnite" au secours des enfants maltraités - Nice-Matin
  • Sur Vaeroya, une navette de colons, le Noé 33, s’est écrasée. Un virus les a décimés. Mais certains ont pu s’en tirer et créer une colonie où il a fallu tout réinventer pour cause de pertes des données archivées. Des milliers d’années après, Jatred et Valika se sont écrasés sur la planète et semblent prisonniers. Mais de qui ? Ils se souviennent d’un personnage ailé. Ils retrouvent des objets marqués Noé 33, un vaisseau terrien porté autrefois disparu. Ils sont enlevés dans les airs par deux hommes aux ailes déployées qui les déposent au sein d’une caverne remplie de créatures similaires. Ils sont interrogés et se présentent comme des descendants de ceux qui ont fondé leur colonie sur la planète. Mais les ailés, surnommés les anges, sont eux-aussi des pionniers qui ont muté et non pas été tués par ce virus qui annonçait en fait leur évolution. Il s’opposent désormais aux autres survivants qui les avaient abandonnés et qui ont constitué une société moyenâgeuse en régression. Ligne Claire, L'Ange aux ailes de lumière tome 2, rassembler les différences
  • Mythical beast City Mod Apk est une variante ajustée (piratée) du jeu officiel de la ville des monstres où vous obtenez des actifs illimités qui peuvent être utilisés pour prendre soin, élever et entraîner votre serpent ailé. Avec ce mod apk, vous pouvez débloquer n’importe quel monstre confiné, examiner vos occasions illimitées de serpent mythique, développer des nourritures illimitées et bien plus encore. JAPANFM, Dragon City mod apk version 10.0: sachez tout ce dont vous avez besoin pour le télécharger. – JAPANFM
  • L’exposition retrace la vie du légendaire pilote depuis son vélo ailé de petit garçon jusqu’à sa mort tragique à bord du mythique P38 au-dessus de la Méditerranée. Autour d’une scénographie inédite alliant objets personnels, des installations sonores et visuelles, des livres écrits sur cette période par l’écrivain aviateur : l’exposition invite le public à découvrir le parcours de cet homme courageux et profondément humaniste. Toulouseblog.fr, Exposition Antoine de Saint Exupéry à l'Envol des Pionniers Toulouse ! - Toulouseblog.fr

Images d'illustration du mot « ailé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ailé »

Langue Traduction
Anglais winged
Espagnol alado
Italien alato
Allemand geflügelt
Portugais alado
Source : Google Translate API

Synonymes de « ailé »

Source : synonymes de ailé sur lebonsynonyme.fr
Partager