La langue française

Adverbiale

Sommaire

  • Définitions du mot adverbiale
  • Phonétique de « adverbiale »
  • Évolution historique de l’usage du mot « adverbiale »
  • Citations contenant le mot « adverbiale »
  • Traductions du mot « adverbiale »

Définitions du mot adverbiale

Trésor de la Langue Française informatisé

ADVERBIAL, ALE, AUX, adj.

GRAMM. Qui est de la nature de l'adverbe ou qui fait fonction d'adverbe.
Emploi adverbial. Procédé qui consiste à substituer à l'adverbe un terme qui n'appartient pas à cette catégorie; l'emploi de utile dans voter utile est un emploi adverbial.
Fonction adverbiale. En fonction adverbiale. [Se dit d'un mot ou d'un syntagme, notamment du syntagme nom. prép. ou de la prop. sub. circ. (commutable avec un adv.)] Qui remplit la même fonction qu'un adverbe : il partira après le repas, après qu'il aura mangé.
Locution adverbiale. Locution lexicalisée (lexie) équivalant à un adverbe (ex. dès lors); se dit parfois d'un syntagme nominal (ou d'un infinitif prépositionnel) en fonction adverbiale (même s'il ne constitue pas une lexie) :
1. On appelle phrase adverbiale [syntagme adverbial] ou mieux locution adverbiale un groupe de mots susceptible d'être interprété comme jouant le rôle d'un adverbe : partir avec assurance, se porter le mieux du monde, chanter à ravir. Mar.Lex.1951.
Pronom adverbial. Les mots en* et y* :
2. On appelle ainsi [pronoms adverbiaux] des mots de reprise qui ont une double valeur. Adverbes à l'origine, en et y servent aussi de pronoms. Wagner-Pinchon1962, § 183.
Proposition adverbiale (ou subordonnée adverbiale). Proposition subordonnée assurant la fonction de complément circonstanciel* :
3. On peut diviser les subordonnées adverbiales ou circonstancielles d'après leur forme, d'après leur sens ou d'après leur fonction (...). Nous diviserons (...) les adverbiales en causales, temporelles, etc. De Boer1954, § 386.
S adverbial. Finale caractéristique d'un grand nombre d'adverbes (cf. Grev. 1964, § 827 bis) :
4. Beaucoup d'adverbes en ancien français présentaient (...) une s finale. Dans certains d'entre eux, tels que volontiers, primes, certes, cette s était étymologique, et s'expliquait par les types latins voluntariis, primas, certas. Mais dans le plus grand nombre, tels que sempres, gueres, onques, adonques, endementres, vels, elle ne peut pas se justifier ainsi (...). Il faut sans doute admettre que, dans les adverbes où l's adverbiale n'est pas étymologique, elle s'est ajoutée par analogie, à une époque difficile à déterminer, probablement au xiesiècle. Brunot t. 1 1924, pp. 212-213.
Syntagme adverbial. Syntagme formé à partir d'un adverbe, par exemple très vite, indépendamment de toute autre considération, autrement que vous...
Rem. Emplois rares
1. Syntagmes :
Adjectif adverbial. Adjectif employé comme adverbe (il chante juste) ou adjectif transformé en adverbe par modification du radical ou par suffixation (bon/il travaille bien; lent/il avance lentement).
Espèces adverbiales. Variétés de la partie du discours « adverbe ».
Expression adverbiale. Synon. de locution adverbiale.
Suffixe adverbial. Le suffixe -ment formateur d'adverbes à partir d'adjectifs (éternel/éternellement, froid/froidement...) (cf. Littré).
2. Adverbiaux, subst. masc. plur.Tout mot, syntagme ou proposition assurant la fonction d'adverbe.
Prononc. : [advε ʀbjal], plur. [-o]. Enq. : /adveʀbial/.
Étymol. ET HIST. − 1550 gramm. « qui a le caractère de l'adverbe » (Meigret, Grammere françoeze, 40, Fœrster, cité par A. Delboulle ds R. Hist. litt. Fr. t. 1, p. 490 : Combien que les [noms] averbiaux, verbaux et participaux ne soient pas proprement dénominatifs). Empr. au lat. adverbialis « ayant l'emploi d'un adverbe » (dep. Charisius, Gramm., I, 142, 28 ds TLL s.v. : in signis... adverbialibus).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 2.
BBG. − Bél. 1957. − Dem. 1802. − Gramm. t. 1 1789. − Lav. Diffic. 1846. − Mar. Lex. 1961 [1951]. − Springh. 1962. − Thomas 1956.

adverbial, -

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

adverbiale \ad.vɛʁ.bjal\

  1. Féminin singulier de adverbial.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ADVERBIAL, ALE. adj.
T. de Grammaire. Qui tient de l'adverbe. Locutions adverbiales, Groupes de deux ou de plusieurs mots qui, étant joints ensemble, ont force et signification d'adverbe. À contretemps, sens dessus dessous sont des façons de parler adverbiales des locutions adverbiales. Haut a la valeur adverbiale dans Parler haut. Vite n'a plus dans la langue actuelle que le sens adverbial.

Phonétique du mot « adverbiale »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
adverbiale advɛrbjal

Évolution historique de l’usage du mot « adverbiale »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « adverbiale »

  • "Bien sûr" s’écrit en deux mots… bien sûr ! Cette locution adverbiale se distingue donc de ses homologues "naguère" et "parfois", adverbes formés par agglutination (on a collé des mots ensemble). Attention, "bien sûr" ne prend pas non plus de trait d’union. , Comment bien écrire les mots composés de "bien" ? - L'Etudiant
  • 2- Les partis sont nez à nez ou au coude-à-coude ? Être nez à nez signifie vraiment se trouver face à face. L’expression est beaucoup employée au Québec. Mais il est quand même préférable de dire que les partis sont au coude-à-coude ou à égalité. Et face à face ? Retenons d’abord qu’utilisée comme nom, la locution commande la présence de traits d’union. Ce substantif est invariable. Ex. : Les adversaires ont participé à deux face-à-face. L’expression employée comme locution adverbiale s’écrit sans traits d’union. Ex. : Ils se sont trouvés face à face. Cela permettrait d’écrire : les adversaires se sont trouvés face à face durant ce face-à-face. Le Journal de Montréal, Les mots dits du samedi | Le Journal de Montréal
  • Pour qui a l’habitude de se déplacer en engin motorisé en Europe, difficile de manquer ces panneaux qui fleurissent au bord des routes, avertissant de contrôle de vitesse automatisé. Une signalisation très souvent assortie de cette locution adverbiale sibylline: «Pour votre sécurité». Un avertissement glissant vers la menace, puisque, tel un enfant pris la main dans le pot de confiture, le contrevenant est sanctionné avec célérité et sévérité. Seul souci: le principe repose sur deux piliers majeurs, le premier est la surveillance généralisée (tout usager de la route est un délinquant potentiel) et le second est un déploiement exponentiel de solutions technologiques toujours plus intrusives. , Confiné ou flashé: bienvenue dans le «monde d’après» - Sputnik France
  • On n'écrit jamais "biensur" tout attaché. On écrira toujours "bien sûr" en deux mots, sans oublier l'accent circonflexe. Et comme il s'agit d'une locution adverbiale, elle ne s'accorde jamais. On arrête donc avec les "bien sûre" et les "bien sûrs". , Magazine Lifestyle | Doutes sur l'orthographe : ce que vous avez cherché le plus sur Google
  • «Par exemple» est une locution adverbiale tout à fait correcte. On la retrouve en tout point de la littérature. De la même façon, l’adverbe «comme» peut «servir à introduire un exemple qu’il présente comme conforme (ou quasi-identique) au modèle implicitement envisagé», note Le Trésor de la langue française. Toutefois, dans ce sens-là, il devient un synonyme de «par exemple». Ainsi, il n’est pas besoin de le coller à cette dernière formulation. Le Figaro.fr, Cinq pléonasmes insoupçonnés à bannir
  • Pourtant, il suffit de quelques ajustements pour obtenir une tournure tout à fait correcte. On peut, comme vous le suggérez, juxtaposer la locution adverbiale «en avance» avec le score, lequel emprunte dans ce contexte une fonction proche de l’adverbe. Il est également possible de recourir à «prendre l’avance» ou à «d’avance». On peut aussi simplement créer une autre phrase pour donner le pointage. Le Soleil, Reculer sur l’avance | Séance d'orthographe | Chroniques | Le Soleil - Québec
  • Mais nous sommes bien élevés. Du coup, je propose qu'on fasse un petit détour par le dictionnaire de l'Académie française, qui nous informe qu'on utilise cette locution adverbiale pour introduire la conséquence d'un événement (un pneu a éclaté et du coup la voiture a dérapé), mais qu'à sa valeur consécutive il faut ajouter une valeur temporelle de quasi-simultanéité ("du coup" = "aussitôt"). Et là, pour qui sait lire entre les lignes, le dictionnaire chauffe comme un dingue, pète un câble et hurle : "On ne peut donc pas employer systématiquement du coup, ainsi qu'on l'entend souvent, en lieu et place de "donc", "de ce fait", ou "par conséquent". On évitera également de faire de "du coup" un simple adverbe de discours sans sens particulier." Ça laisse songeur... Notre "du coup" adoré ne serait qu'un mot bouche-trou, sans contenu sémantique, un mot vide, un vaisseau fantôme, tout juste bon à ponctuer notre parole, à lui donner relief et expressivité, à ne laisser aucun blanc et à garder le contact avec notre interlocuteur. Grazia.fr, News : le du coup de trop - Grazia
  • C'est ce qui s'appelle une expression coup-de-poing. Avec elle, toutes les conjonctions adverbiales et locutions sont tombées. Assommées. «Du coup» s'est littéralement imposé. Partout. «On ne sort pas ce soir. On fait quoi du coup?», «il ne veut pas manger de salade, du coup je fais des haricots», etc. Les exemples sont nombreux et éloquents. Mais comment expliquer l'omniprésence de cette formule dans nos conversations? Que disait-on avant? Le Figaro fait le point. Le Figaro.fr, «Du coup» : ne faites plus la faute !

Traductions du mot « adverbiale »

Langue Traduction
Anglais adverbial
Source : Google Translate API
Partager