La langue française

Adorative

Sommaire

  • Définitions du mot adorative
  • Phonétique de « adorative »
  • Évolution historique de l’usage du mot « adorative »
  • Citations contenant le mot « adorative »
  • Images d'illustration du mot « adorative »
  • Traductions du mot « adorative »
  • Synonymes de « adorative »

Définitions du mot adorative

Trésor de la Langue Française informatisé

ADORATIF, IVE, adj.

RELIGION
1. Vx. ,,Qui a le caractère de l'adoration``. Culte adoratif (Ac. Compl. 1842); formule adorative (Besch. 1845) :
1. Tout de suite (...) la conversation (...) tâtonne l'infini. De l'infini, on est naturellement amené à Dieu (...) Taine et Renan et Berthelot jettent les définitions hégéliennes, le montrent dans une diffusion immense et vague dont les mondes ne seraient que des globules, des morpions. Et se lançant dans l'esquisse adorative d'un Tout vivant, Renan arrive à comparer Dieu, son Dieu à lui, le plus religieusement et le plus sérieusement du monde, à une huître! E. et J. de Goncourt, Journal,oct. 1866, p. 293.
2. [En parlant d'un état d'âme, d'un sentiment] Qui porte vers l'adoration :
2. Il y a une fibre adorative dans le cœur humain. Stendhal, Rome, Naples et Forence,t. 2, 1817, p. 12.
3. Nous regardions, tous deux penchés à la fenêtre, le soir, les teintes sur la mer enfin plus délicates et plus mauves. Le crépuscule s'étendait. 15 mars. ... Et mon âme toujours plus adorative devenait de jour en jour plus silencieuse. A. Gide, Journal,1893, p. 33.
4. C'est plutôt une forme de l'amor fati (fait de soumission au destin et d'irrépressible optimisme) où sans doute se réfugie ce qui peut subsister en moi de mysticisme, de religieuse et adorative reconnaissance, et de ce que l'on appelle communément « confiance en Dieu »... A. Gide, Journal,1931, p. 1089.
Prononc. − Seule transcription ds Land. 1834 : ɑ-do-rɑ-tife, -ɑdo-rɑ-tive.
Étymol. ET HIST. − 1503 hist. relig. « qui a le caractère de l'adoration » (Lemaire de Belges, Le Temple d'Honneur et de Vertus, Œuvres, éd. Stecher, Louvain, 1882-91, IV, p. 225 ds Hug. : Sens en ton respiter adoratif la suavité du lieu beatificque). Dér. de adorer*; suff. -if*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 3.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

adorative \a.dɔ.ʁa.tiv\ féminin

  1. Féminin d’adoratif.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « adorative »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
adorative adɔrativ

Évolution historique de l’usage du mot « adorative »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « adorative »

  • Les pharaons envahiront le musée de Grenoble pour l'exposition « Servir les dieux d'Egypte », du 25 octobre au 27 janvier 2019. Une plongée au cœur du temple de Karnak, avec un angle inédit : le rôle des femmes, adoratives et servantes du roi Amon. Une exposition unique, en lien avec le musée du Louvre. L'Essor Isère, Les dieux d'Egypte, cet automne à Grenoble
  • L’alphabet nord-arabique, ultime héritier du syllabaire phénicien, synthèse des écritures sémitiques, se détache au cinquième siècle de ses matrices nabatéenne et sinaïtique, en concordance avec la poésie bédouine, qui lui procure son articulation consonantique, sa richesse euphonique, sa perfection sémantique. La révélation coranique, conçue comme prophétie des prophéties, donne à cette langue miraculeuse une aura thaumaturgique. Chaque signe est, dès lors, une apothéose allégorique, une nitescence adorative en connexion avec la source divine. La calligraphie monumentale, sculptée, gravée, ciselée, imprègne l’urbanité fonctionnelle de transcendance subliminale. Les mosquées, les mausolées, les medersas, s’ornementent de cet art sémiotique comme des livres de pierre couvant leurs fastueuses bibliothèques. Les bois ciselés, les zelliges parementés, les plâtres sculptés, les tissus brodés inscrivent l’intarissable dans le périssable. Le Coran, étymologiquement récitation, est une injonction à la lecture. La psalmodie transforme la déclamation en captivante vocalise. Le message théogonique, inimitable par définition dans sa formulation didactique et dans son idéalité poétique, s’initialise par l’impératif d’enseigner l’écriture, unique remède à l’obscurantisme. La foi s’accomplit et s’épanouit dans l’acquisition des savoirs, dans la lecture pénétrative et l’authentification dissertative. L’alchimie du calame et de l’encrier, sources originelles de l’intellect, revêtent, de ce fait, une magnitude anagogique qui dépasse sa fonction scripturale. Toute chose existante a été créée de la même encre primordiale. L’écriture s’absorbe de l’essence première. L’impulsion calligraphique ressasse l’acte créateur comme une réminiscence onirique. L’imaginal se manifeste dans le virginal. La tropologie des lettres articule les arcanes de l’indicible, dessine les contours de l’inaccessible, profile les mystères de l’intransmissible. Le syllabaire, en intime correspondance avec les vingt-huit phases lunaires, s’éprouve et se médite dans sa trajectoire entre nadir et zénith. Les combinaisons numériques transmutent les quatre éléments, l’air, l’eau, la terre et le feu, en arcanes cabalistiques. Se retrouvent dans les capsules talismaniques les concordances ésotériques.  , À l'Institut du Monde arabe, mille mystères calligraphiques du Maroc
  • Dans les deux cas, le message est similaire, le croyant doit s'isoler du tumulte du monde pour rencontrer Dieu, trouver la Foi, discerner ce que le divin attend de lui afin de pouvoir l'accomplir dans sa vie au milieu des autres hommes. Car ni Jésus, ni Moïse ne restent pas dans une vie adorative après cette expérience mystique, ils retournent auprès des hommes pour les éclairer à leur tour. De même, le Carême doit être pour le croyant un moment de recentrement le re-propulsant dans le siècle avec plus de conviction. , Le Mercredi des Cendres et le Carême
  • et ce couple qui suscite tant d'enthousiasme et de montagne de défense aggressive et adorative de la part des affidés de votre journal; ce couple modèle dis-je qui préside en France n'aurait-il pas dû se comporter+ discrétement (euphémisme) Peopolitiquement vôtre, «Carla, une vie secrète» : la bio explosive qui agace l’Elysée — Peopolitiquement vôtre

Images d'illustration du mot « adorative »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « adorative »

Langue Traduction
Anglais adoring
Espagnol cariñoso
Italien adorante
Allemand verehrend
Chinois 崇拜
Arabe العشق
Portugais adorador
Russe обожающая
Japonais 崇拝する
Basque adoring
Corse adore
Source : Google Translate API

Synonymes de « adorative »

Source : synonymes de adorative sur lebonsynonyme.fr
Partager