La langue française

Accélératrice

Sommaire

  • Définitions du mot accélératrice
  • Phonétique de « accélératrice »
  • Évolution historique de l’usage du mot « accélératrice »
  • Citations contenant le mot « accélératrice »
  • Traductions du mot « accélératrice »
  • Synonymes de « accélératrice »
  • Antonymes de « accélératrice »

Définitions du mot « accélératrice »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACCÉLÉRATEUR, TRICE, adj. et subst. masc.

I.− Emploi adj.
A.− Qui accélère :
1. C'est moi qui suis le commencement, dit Jésus et C'est moi qui suis le milieu et l'amen! Ces noces si longtemps attendues, il me faut autre Chose que de l'eau pour ces noces que je célèbre Avec l'âme humaine. À la place de l'eau qui lave au dehors le vin qui Énivre à l'intérieur. Le feu à l'intérieur du sang, la gorgée de ce feu Accélérateur Et ce puissant soleil en un même battement à chaque Coup qu'aspire expulse le cœur. P. Claudel, Poésies diverses,Saint François, 1952, p. 883.
B.− Emploi techn.
ANAT. Muscle accélérateur. ,,Muscle qui accélère une évacuation.`` (Littré); le principal muscle de la génération chez l'homme (cf. hist., Encyclop. t. 1 1751).
PHYSIOL. Nerfs accélérateurs. ,,Nerfs dont l'excitation accélère l'activité des organes avec lesquels ils sont en rapports.`` (Lar. 20e) :
2. Le grand sympathique, accélérateur du cœur, fournit généralement trois nerfs de chaque côté... G. Gérard, Manuel d'anatomie humaine,1912, p. 247.
PHYS. Force accélératrice. ,,Force qui, continuant d'agir sur un corps mobile après son départ, lui communique à chaque instant une nouvelle vitesse.`` (Littré) :
3. ... toute force constante étant de sa nature accélératrice, puisqu'elle s'ajoute continuellement à elle-même, cette dégradation pesant sans intervalle sur les descendans, en a fait à la fin ce que nous appelons des sauvages. J. de Maistre, Les Soirées de Saint-Pétersbourg,t. 1, 1821, p. 108.
II.− Emploi subst. Divers emplois techn.
AUTOM. ,,Dispositif contrôlant la puissance du moteur en réglant son alimentation en gaz carburés.`` (Lar. encyclop.) :
4. C'est la trépidation du volant, au bout d'un certain temps, qui est épouvantable. Et aussi l'uniformité implacable de l'allure. Le pied s'ankylose à maintenir toujours exactement la même pesée sur l'accélérateur. J. Romains, Les Hommes de bonne volonté,Verdun, 1938, p. 267.
5. − N'ayez pas peur, dit-il ce jour-là, en appuyant sur l'accélérateur pour en éprouver la docilité. N'ayez pas peur, Monsieur Obregon. Je conduis depuis vingt-deux ou vingt-cinq ans, je ne sais plus trop. Et il ne m'est jamais arrivé ce qu'on peut appeler un accident. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,La Passion de Joseph Pasquier, 1945, p. 31.
BÂT. Accélérateur de prise. Produit qui mêlé au mortier ou au béton réduit la durée de prise et de durcissement.
CHIM. ,,Substance qui augmente la vitesse d'une réaction.`` (Lar. encyclop.) :
6. Les accélérateurs sont, comme on le sait, des substances qui rendent plus rapide la réductibilité du bromure d'argent par le développateur. Ch.-A. Wurtz, Dict. de chimie pure et appliquée,2esuppl., t. 1, 1892-1908, p. 6.
7. L'aluminium et le magnésium... s'oxydent facilement en dégageant une énorme quantité de chaleur... (et) on peut considérer... ces métaux comme des accélérateurs des réactions explosives... Chesneau, L. Vennin, Les Poudres et explosifs, et les mesures de sécurité dans les mines de houille,1914, p. 3.
ÉLECTR. ,,Petite pompe électrique utilisée pour créer la circulation mécanique dans les petites installations de chauffage à eau chaude.`` (Lar. encyclop.).
HORLOG. ,,Appareil adapté à certains mécanismes pour en activer le mouvement ou leur faire regagner progressivement un retard.`` (Lar. encyclop.).
INDUSTR. ,,Substance capable, à faible dose, de diminuer la durée de la vulcanisation du caoutchouc ou des élastomères analogues.`` (Lar. encyclop.) :
8. ... de nombreux mélanges dits « accélérateurs » à base de produits organiques synthétiques... ont pour effet de diluer... les molécules de soufre et accroître leur action sur la gomme. H. de Graffigny, Les Industries du caoutchouc,1928, p. 60.
PHOT. ,,Substance rendant un bain photographique plus actif.`` (Lar. encyclop.) :
9. On ajoute souvent au bain de développement un modérateur, et plus rarement un accélérateur Le Journal du radium,1905, p. 203.
PHYS. NUCL. Accélérateurs de particules. ,,Machine produisant des particules élémentaires de grande énergie destinées à la réalisation d'expériences nucléaires.`` (Lar. encyclop.) :
10. ... des techniques nouvelles apparaissaient, permettant de produire des faisceaux intenses de particules de haute énergie, utilisables comme projectiles de transmutation, grâce à des machines électromagnétiques complexes, appelées accélérateurs de particules, dont la plus efficace allait être le cyclotron inventé par Ernest Lawrence, en Californie. B. Goldschmidt, L'Aventure atomique,1962, p. 19.
Prononc. : [akseleʀatœ:ʀ], fém. [-tʀis]. Harrap's 1963 transcrit : akselεratœ:r. Enq. : /akseleʀatø2 ʀ/.
Étymol. ET HIST. I.− Subst. 1. 1611 « celui qui accélère » terme gén. (Cotgr. : Accelerateur. A speeder, hastner, dispatcher); d'où divers emplois techn. a) 1752-1870 anat. (Trév. : Accelerateur s.m. T. d'anatomie, qui se dit de quelques muscles. Qui accélère. Accelerator... Ces muscles sont ainsi nommés parce qu'ils accélèrent la sortie de l'urine, et l'éjaculation de la semence). − Besch. 1845; b) 1890 horlog. (Lar. 19e, 2esuppl. : Accélérateur. Appareil adapté aux horloges régulatrices dans l'horlogerie électrique pour leur faire regagner progressivement les retards, sans troubler les transmissions aux horloges du réseau); c) 1891 phot. « substance qui accélère une réaction » (L'amateur photographe, 1/1/1891, l'année 1890, p. 10 ds Fr. mod., 36, p. 140 : Encore un nouvel accélérateur! (...) Le stannate de soude n'a jamais été employé, à notre connaissance, comme accélérateur dans le développement); d) 1907 mécan. (Nouv. Lar. ill. suppl. 1907 : Accélérateur. Mécanisme spécial aux voitures automobiles et le plus souvent commandé par pédale); e) 1928 chim. « produit destiné à accélérer la vulcanisation du caoutchouc » (Lar. 20es.v. : Accélérateur. Industr. Matière ajoutée au caoutchouc mélange, dans le but de réduire la durée de la vulcanisation...); f) 1953 phys. nucléaire « machine produisant des particules élémentaires de grande énergie destinées à la réalisation d'expériences nucléaires » (Lar. 20e, 1ersuppl., s.v. : Accélérateur de particules. Nom donné à tout appareil (générateur à impulsions, machine électrostatique, cyclotron, betatron, synchroton etc...) capable de conférer à des particules électrisées, électrons, protons, deutons, une très grande énergie cinétique en vue de leur emploi pour des transmutations atomiques); g) 1963 constr. « produit destiné à réduire la durée de prise et de durcissement du béton » (Barb.-Card. 1963 : Accélérateur de prise. Produit qui, ajouté à un mortier ou au béton, en accélère la prise); h) 1964 électricité (chauffage central), Lar. encyclop. II.− Adj. a) 1611 anat. (Cotgr. : Muscle accélérateur. A certaine muskle wherehy the urine and seed are ierted out); 1928, subsiste, id. (Lar. 20e: Nerfs accélérateurs. Nerfs dont l'excitation accélère l'activité des organes avec lesquels ils sont en rapport); b) 1752 phys. (Trév. : Force acceleratrice. On appelle ainsi la force ou la cause qui accélère le mouvement d'un corps). Dér. de accélérer* 1; suff. -ateur*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 32.
BBG. − Arnaud 1966. − Barb.-Card. 1963. − Charles 1960. − Delorme 1962. − Électron. 1963-64. − Fromh.-King 1968. − Galiana Astronaut. 1963. − Galiana Déc. sc. 1968. − Grand. 1962. − Gruss 1952. − Guerber 1967. − Guilb. Astronaut. 1967. − Laitier 1969. − Littré-Robin 1865. − Musset-Lloret 1964. − Nucl. 1964. − Nysten 1814-20. − Ostoya s. d. − Rey-Cottez 1968, t. 36, no2, p. 140. − Sc. 1962. − Soé-Dup. 1906. − Uv.-Chapman 1956.

Wiktionnaire

Forme d’adjectif

accélératrice

  1. Féminin singulier de accélérateur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACCÉLÉRATEUR, TRICE. adj.
Qui accélère. Muscles accélérateurs. Force accélératrice. Il s'emploie comme nom masculin en termes d'Automobilisme, Appuyer sur l'accélérateur.

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ACCÉLÉRATRICE (Force). On appelle ainsi la force ou cause qui accélere le mouvement d’un corps. Lorsqu’on examine les effets produits par de telles causes, & qu’on ne connoît point les causes en elles-mêmes, les effets doivent toûjours être donnés indépendamment de la connoissance de la cause, puisqu’ils ne peuvent en être déduits : c’est ainsi que sans connoître la cause de la pesanteur, nous apprenons par l’expérience que les espaces décrits par un corps qui tombe sont entr’eux comme les quarrés des tems. En général dans les mouvemens variés dont les causes sont inconnues, il est évident que l’effet produit par la cause, soit dans un tems fini, soit dans un instant, doit toûjours être donné par l’équation entre les tems & les espaces : cet effet une fois connu, & le principe de la force d’inertie supposé, on n’a plus besoin que de la Géométrie seule & du calcul pour découvrir les propriétés de ces sortes de mouvemens. Il est donc inutile d’avoir recours à ce principe dont tout le monde fait usage aujourd’hui, que la force accélératrice ou retardatrice est proportionnelle à l’élément de la vîtesse ; principe appuyé sur cet unique axiome vague & obscur, que l’effet est proportionnel à sa cause. Nous n’examinerons point si ce principe est de vérité nécessaire ; nous avouerons seulement que les preuves qu’on en a données jusqu’ici ne nous paroissent pas fort convaincantes : nous ne l’adopterons pas non plus avec quelques Géometres, comme de vérité purement contingente, ce qui ruineroit là certitude de la Méchanique, & la réduiroit à n’être plus qu’une science expérimentale. Nous nous contenterons d’observer que, vrai ou douteux, clair ou obscur, il est inutile à la Méchanique, & que par conséquent il doit en être banni. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « accélératrice »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
accélératrice akseleratris

Évolution historique de l’usage du mot « accélératrice »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « accélératrice »

  • Par ailleurs, ces Xeon sont lancés cette semaine s’accompagnent d’un lot de nouveaux équipements périphériques. Il s’agit des mémoires Optane DC PMM 200 de seconde génération, 25% plus véloces que les précédentes. Mais aussi des SSD NVMe D7-P5500 et D7-P5600 avec 96 couches de NAND 3D TLC, qui atteignent 70 Go/s en lecture quand on les branche sur un bus PCIe 4.0. Et enfin d’une carte accélératrice Stratix 10NX à base de FPGA qui exécuterait des algorithmes de Machine Learning 15 plus rapidement que la précédente carte Stratix 10MX à base de DSP. LeMagIT, Intel dévoile la 3ème génération de Xeon SP
  • Comme les roulettes, la carte accélératrice Afterburner devait être commandée avec son Mac Pro. Que les étourdis se rassurent, elle est désormais disponible à l’unité. Cette carte conçue pour les vidéastes professionnels utilisant les codecs ProRes et ProRes RAW est affichée à 2 500 €. MacGeneration, Mac Pro : la carte Afterburner disponible à l’unité | MacGeneration

Traductions du mot « accélératrice »

Langue Traduction
Anglais accelerating
Allemand beschleunigende
Source : Google Translate API

Synonymes de « accélératrice »

Source : synonymes de accélératrice sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « accélératrice »

Partager