La langue française

Abstractisant

Définitions du mot « abstractisant »

Wiktionnaire

Forme de verbe

abstractisant \abs.tʁak.ti.zɑ̃\

  1. Participe présent du verbe abstractiser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « abstractisant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
abstractisant abstraktisɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « abstractisant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « abstractisant »

  • J’ai eu plusieurs époques et plusieurs styles : le personnage Mr A du street artiste André m’a énormément influencé sur mes lampadaires entre 2004 et 2008. En parallèle, je peignais sur le terrain dans la pure tradition de la bande, j’essayais de peindre des lettres, mais ça finissait bien souvent en freestyle ‘abstractisant’. Pour ce style, j’ai beaucoup été influencé par le trait de IEMZA ou Lksir qui dessinaient avec la bombe un trait sale, texturé. J’aimais beaucoup cette nouvelle manière de peindre, hyper libre. Je peignais souvent avec Mash-Up, on s’éclatait en essayant de peindre de la musique, laisser sa main libre, imprimer un flow plus qu’une forme. En parallèle, j’ai aussi fait pas mal de collages, des affiches figuratives, mêlant souvent objets et animaux, peintes souvent de format conséquent. C’est dans cette série que j’ai commencé à vraiment travailler le sens de l’image par rapport au lieu, une approche contextuelle en fait. Ce sont mes potes de Reims qui m’ont montré cette voix du collage, le collectif High Kick qui était hyper innovant à l’époque et aussi Mezzoforte.  Dans le style, je pense que, comme beaucoup de gens, ce travail a été influencé par Banksy bien que je n’ai eu son bouquin que plus tard. Dans cette technique, j’ai aussi œuvré avec Pom qui retournait bien Marseille à cette époque. Ensuite, comme déjà évoqué, j’ai fait un break de quelques années pour mettre toute ma créativité au service de projets de spectacles en espace public. Puis, je suis revenu à des travaux plus personnels en tournant complètement le dos à la figuration, me sentant totalement en ‘overdose’ par les figures pop et iconiques médiatisées par la vague street art. Par ailleurs, les performances de canon à peinture que je faisais avec mon ami Thomas Nomballais m’ont ouvert les portes d’une expo collective à la Colab Galery en 2015. C’est là que j’ai rencontré Easteric puis par la suite OX et The Wa à Bien Urbain, puis découvert des artistes comme SpY, Brad Downey,  Amparito, Eltono, E1000… ; comment je pourrais oublier de citer le travail de ZEVS également que j’ai toujours adoré. J’aime cette mouvance activiste et les artistes contextuels, conceptuels, j’y trouve énormément de sens et de créativité contrairement à une autre partie du mouvement qui selon moi, s’est logotisé et uniformisé. Dans cette mouvance conceptuelle le style n’est plus le propos, c’est la pensée, l’action et la philosophie politique qui deviennent l’enjeu. Pour d’autres questions esthétiques j’aime beaucoup le travail de gens comme Eliote, Hams, Nelio, Noteen, 108, CT, Eko, Damien Auriault que j’ai découvert récemment. Côté art contemporain, je suis obligé de citer Victor Vasarely, Georges Rousse, Felice Varini, Pierre Delavie, Katarina Grosse, Ian Strange… Bref, je définirais mon style comme un mélange de tout ça même si aujourd’hui j’essaie de me contraindre à du “non figuratif et contextuel”. Pour décrire ma démarche en jeux de mots à la con, j’avais trouvé :  “anarchitecte forain, iconoclaste graphique”, ou plus pompeusement “sculpteur de chaos”. Artistikrezo, Germain Prévost : "Le style n’est plus le propos, c’est la pensée, l’action et la philosophie politique qui deviennent l’enjeu" - Artistikrezo
  • C’est lors de sa dernière exposition à la galerie Castanier à Miami en 2016 qu’il a réalisé son premier one man show entièrement consacré à l’histoire de l’art américain, en donnant une nouvelle impulsion à sa peinture. En «abstractisant» ces images iconiques et en les mettant en scène dans des univers qui leur sont étranges, Speedy Graphito nous propose une troisième dimension de l’histoire de l’art. Artistikrezo, "Un Monde de Rêves" de Speedy Graphito - Galerie Polaris - Artistikrezo
  • Souriante, gaie, calme, Imane Mikou, née en 1979 à Casablanca, a tout d'une artiste-peintre épanouie. Elle l’est évidemment. Une artiste-peintre dont la richesse intellectuelle se répercute sur sa production picturale. Ce qui fait que très rapidement, après un travail ludique dans son atelier, Imane Mikou a découvert sa propre créativité et ses composantes. La diversité est le propre de la nature humaine et cette plasticienne jongle avec les différentes techniques mises à sa disposition : acrylique sur toile de lin, collages, le tout dans un rendu semi-abstractisant où la vie est toujours présente. C’est ce qu’on retient aussi de sa dernière série d’œuvres qu’elle présente actuellement à la Cathédrale Sacré-Cœur de Casablanca. L’artiste, qui a déjà exposé en 2012 au Grand Musée royal de Marrakech et à la galerie Tempera toujours à la ville ocre sans parler de son exposition au Festival des arts plastiques de Fès, décide d’entrer en contact avec les amateurs de l’art contemporain de Casablanca. Dans cette même série d’œuvres qu’elle expose dans la cadre de la première édition de l’évènement «Les mains qui voient», on découvre une palette riche d’une plasticienne pour qui peindre est avant tout une nécessité. Le Matin, Le Matin - L’univers d’Imane Mikou dévoilé à Casablanca

Traductions du mot « abstractisant »

Langue Traduction
Anglais abstracting
Espagnol abstraer
Italien astraendo
Allemand abstrahieren
Chinois 抽象
Arabe التجريد
Portugais abstração
Russe абстрагируясь
Japonais 抽象化
Basque abstrakzioa
Corse astratta
Source : Google Translate API

Synonymes de « abstractisant »

Source : synonymes de abstractisant sur lebonsynonyme.fr

Abstractisant

Retour au sommaire ➦

Partager