La langue française

Abas

Sommaire

  • Définitions du mot abas
  • Étymologie de « abas »
  • Phonétique de « abas »
  • Évolution historique de l’usage du mot « abas »
  • Citations contenant le mot « abas »
  • Images d'illustration du mot « abas »
  • Traductions du mot « abas »
  • Synonymes de « abas »

Définitions du mot abas

Trésor de la Langue Française informatisé

ABAS1, subst. masc.

Nom donné en Perse au poids qui sert à peser les perles :
1. [L'abas] équivaut à un peu moins de trois grains et demi, poids de marc. Comm.1837-39.
2. Abas. Poids de Perse, qui vaut un huitième de moins que le carat. Ac. Compl.1842.
Prononc. − 1. Forme phon. : [aba]. Land. 1834 et Gattel 1841 recommandent la prononc. avec l's final (cf. Gattel : ,,pron. l's.``). 2. Homon. : cf. abat(s).
ÉTYMOL. − 1751 (Encyclop. t. 1 : Abas, s. m. poids en usage en Perse pour peser les perles. Il est de trois grains et demi, un peu moins forts que ceux du poids de marc.). Orig. obsc. HIST. − Abas, terme apparu en 1751 (cf. étymol.) est mentionné uniquement par Trév. 1752 et 1771, Ac. Compl. 1842 et Besch. 1845 : L'abas de Perse est d'un huitième moins fort que le carat d'Europe. Trév. 1752. Cf. aussi forme phon.
BBG. − Comm. 1837-39.

À-BAS, ABAS2, subst. masc.

A.− TECHN. Ensemble des chantiers d'exploitation et des voies de circulation qui se trouvent au fond d'une ardoisière : Ouvrier d'à-bas, ,,ouvrier qui travaille au fond d'une ardoisière.`` (Lar. encyclop.).
B.− DIAL. abas. Nom donné, dans le pays de la Loire, à l'ouest; ou encore à l'aval (du fleuve); s'oppose dans ce cas à amont :
1. Ouest ou couchant. Dans les anciens titres, les quatre points cardinaux sont toujours dénommés : Abas pour ouest, galerne pour nord, amont pour est, et solaire pour sud-est. P. Martellière, Glossaire du Vendômois,1893, p. 1.
2. Abas (pays d') (bords de la Loire, la Chapelle-sur-Loire) est une dénomination donnée par les riverains de la Loire à la partie du fleuve qui est en aval de celle qu'ils habitent. J.-M. Rougé, Le Folklore de la Touraine,1931.
LANG. PROF. :
3. Abas (d'). Terme de notaire (Loir-et-Cher). Ch.-L. Carabelli[Langue populaire].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1452 abas « lieu situé en bas » (Comptes du Roy René, 22 janv. 1452, Lecoy ds Gdf. : Depuis l'acoudouer en abas et depuis le bas jusques au croisen); 1537 abas « aval d'un fleuve (la Loire) » (Compte du recev. gén. des March., Arch. Orl. ds Mantellier, March. fréq., II, 335 ds Gdf. : Clercs des delegues du pays d'abas, XIIj.l.x.s., aux clercs des deleguez du pays d'amont, vjl.); 1637 abas « ouest » (Descartes, Traité sur les météores, 7 ds Littré et Gdf. : Ces vapeurs peuvent causer un vent d'abas). Mot originaire du pays de la Loire (cf. ex. ci-dessus). Les sens des 2eet 3eattest. s'expliquent par le fait que la Loire coulant du N.-E. au S.-O., abas désigna l'aval du fleuve, puis le S.-O., puis l'Ouest (cf. Verr.-On. s.v.). Composé de à* et de bas*.
BBG. − Dainv. 1964.

Wiktionnaire

Nom commun 1

abas \a.bɑs\ masculin

  1. (Métrologie) Ancien poids persan pour peser les perles.
    • Abas. Poids dont on se sert en Perse pour peser les perles, il pèse un peu moins de trois grains et demi, poids de marc. — (Société d’auteurs, Encyclopédie Méthodique : Commerce, volume 1, Paris/Liège, 1783, p. 1)
    • Le Roi de Perse tire d’un côté un grand avantage de cette monnaie de cuivre ; parce qu’il n’achète la livre de ce métal qu’un abas, qui ne vaut que vingt sols, et il en fait faire soixante et quatre kasbeki, et de l’autre il empêche par ce moyen que l’on remplisse le royaume de billon. — (Adam Olearius, Voyages très-curieux & très-renommez faits en Moscovie, Tartarie et Perse, tome 1, Amsterdam, 1727, p. 772)
    • ABAS. Poids usité en Perse pour peser les perles. L’abas équivaut à 2 ⅞ grains anglais = 1.8628 décigramme. — (Horace Doursther, Dictionnaire universel des poids et mesures, anciens et modernes, M. Hayez, Bruxelles, 1840)

Adverbe

abas \Prononciation ?\

  1. En bas, ici-bas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ABAS s. m.
  • Voy. ABAT.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* ABAS, s. m. poids en usage en Perse pour peser les perles. Il est de trois grains & demi, un peu moins forts que ceux du poids de marc.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « abas »

Du nom du chah perse Abbas II[1], de l’arabe عباس, abbas prénom masculin, de عبس abassa (« «froncer les sourcils »)[2][3] → voir abassi.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « abas »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
abas aba

Évolution historique de l’usage du mot « abas »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « abas »

  • Leonard Glab Frontera a notamment occupé différents postes dans des sociétés telles que Citigroup, Diners Club mais également chez abas Software AG où il a piloté différents projets marketing. Il est également en charge des opérations marketing en Espagne. Leonard Glab Frontera est titulaire d’un Bachelor Ventes et Marketing et d’un Master en marketing et Communication de l’Université Oberta de Catalunya. , ABAS France annonce la nomination de son Directeur marketing et communication | Le journal de l'éco

Images d'illustration du mot « abas »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « abas »

Langue Traduction
Anglais abas
Espagnol abas
Italien abas
Source : Google Translate API

Synonymes de « abas »

Source : synonymes de abas sur lebonsynonyme.fr
Partager