La langue française

Étoilé

Définitions du mot « étoilé »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTOILÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de étoiler*.
II.− Emploi adj.
A.− Qui est parsemé d'étoiles. Nuit(s) étoilée(s). Synon. constellé, ée.Dans les espaces du firmament étoilé (Coppée, Bonne souffr.,1898, p. 108).Considère les cieux étoilés qui t'entourent! (Claudel, Échange,1reversion, 1894, III, p. 711):
1. Je vous assure que j'ai eu un mouvement de joie lorsqu'au sortir de la sombre et impénétrable voûte de végétation qui ferme et enveloppe la ruine, le ciel bleu, vague, étoilé et splendide m'est apparu comme une immense vasque de lapis-lazuli pailleté d'or, dans un écartement de montagnes. Hugo, Le Rhin,1842, p. 323.
Emploi subst. rare
Littér., au masc. Sous prétexte qu'il [Dieu] est l'immense et l'étoilé (Hugo, Art d'être gd-père,1877, p. 63).Au masc. à valeur de neutre. C'est l'infini et l'étoilé, le chaud, le rompu, le désenivré (Musset, Lettres Dupuis Cotonet,1836, p. 671).
Région., au fém. Ciel étoilé. Il a dû y avoir une belle étoilée cette nuit, se dit Marthe (Giono, Joie demeure,1935, p. 25).Coucher à l'étoilée. Coucher à la belle étoile. Il eût dû coucher à l'étoilée comme son fils (Sand, Maîtres sonneurs,1853, p. 151).
B.− P. anal. [Correspond à étoile II]
1. [P. réf. à la forme de l'étoile]
a) Qui figure une étoile.
GÉOM. Polygone étoilé (cf. étoile II A 1 a). [On forme] les polygones réguliers étoilés de n côtés en divisant la circonférence en n parties égales et joignant les points de division de p en p, où p est un nombre quelconque premier avec n et inférieur à n (Hadamard, Géom. plane,1898, p. 160).
[En parlant d'un être vivant; en partic. d'un végétal] Anis, fleur étoilé(e). Au-dessus des jasmins étoilés (Balzac, Lys,1836, p. 121).L'anémone étoilée de Nice (Hugo, Rhin,1842, p. 211).
P. ext. [En parlant d'un animal] Dont le corps porte une marque ou est parsemé de marques de couleurs différentes. Le tigre aux larges flancs de taches sillonnés, Et le lynx étoilé (Chénier, Bucoliques, Bacchus,1794, p. 13).Des paons étoilés (Hugo, Légende,La Rose de l'Infante, t. 2, 1859, p. 635).
[En parlant d'une production humaine] Les chars étincelants à la roue étoilée (Hugo, Rayons et ombres,1840, p. 1042).Le talon chaussé de l'éperon nickelé, étoilé (Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 215).
b) Qui est parsemé de motifs décoratifs figurant des étoiles. Robe étoilée. D'élégantes colonnes à chapiteaux de lotus soutenaient le plafond étoilé (Gautier, Rom. momie,1858, p. 318).
Bannière, drapeau étoilé. Drapeau des États-Unis d'Amérique. Les soldats qui arrivent en trombe, brandissant magnifiquement la bannière étoilée (Hémon, M. Chapdelaine,1916, p. 179).L'aide américaine, engagée sous le drapeau étoilé (Foch, Mém.,t. 2, 1929, p. 246).
c) Spéc., domaine milit.[En parlant de l'uniforme d'un officier général] Qui est pourvu d'étoiles. Cette main au bout de la manche étoilée (Claudel, Poés. div.,1952, p. 855).Ces militaires étoilés qui, en octobre 1941, parlent gaillardement de « remettre ça » au printemps prochain ( Œuvre,3 oct. 1941).
Subst. Officier général. C'est un ordre, colonel, qu'il avait dit l'étoilé à la moustache noire en brosse (Vialar, Morts viv.,1947, p. 365).
d) P. ext. Qui est déchiré, fêlé en étoile. Au-dessus d'une lanterne aux vitres étoilées (Zola, Assommoir,1877, p. 376).Le lorgnon était déjà par terre, étoilé comme une grosse larme (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 116).
2. [P. réf. à l'éclat d'une étoile]
a) Qui est ponctué de lumières. En haut, au-dessus de cet incendie, au-dessus des quais étoilés (Zola, Œuvre,1886, p. 371):
2. Je m'arrêtai sous l'Arc de Triomphe pour regarder l'avenue, la longue et admirable avenue étoilée, allant vers Paris entre deux lignes de feux, et les astres! les astres là-haut, les astres inconnus jetés au hasard dans l'immensité où ils dessinent ces figures bizarres, qui font tant rêver, qui font tant songer. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, La Nuit, 1887, p. 1140.
b) P. métaph. Brillant comme une étoile. Les âges à venir, pour nos regards voilés, Pensifs, se reflétaient dans ses yeux étoilés (Banville, Exilés,1874, p. 17).Je cherchai les yeux de Vanessa. Ils brillaient maintenant sur moi, étoilés et fixes (Gracq, Syrtes,1951, p. 155).
Fréq. abs. littér. : 529. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 612, b) 1 397; xxes. : a) 805, b) 493.

Wiktionnaire

Adjectif

étoilé \e.twa.le\

  1. Qui est parsemé d’étoiles.
    • Il faisait une nuit splendide, claire, étoilée. — (Octave Mirbeau, Le Colporteur)
    • Rien ne leur répondit que les fidèles échos de la vallée qui, dans la nuit étoilée et paisible, roulaient ironiques en se répercutant au loin. — (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • […] des hommes mûrs pleuraient à la vue du drapeau étoilé soutenu par tout le corps de ballet noyé sous les clartés des projecteurs. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 213 de l’éd. de 1921)
    • Kant disait que les deux choses les plus sublimes du monde sont le ciel étoilé au-dessus de nos têtes et la loi morale au fond de notre cœur. — (Pierre Rousseau, La Terre, ma Patrie, collection "Savoir', librairie Arthème Fayard, 1947, p. 351)
  2. (Par analogie) Qui est fait, disposé, façonné en forme d’étoile.
    • Feuilles étoilées.
  3. (Par analogie) Désigne certains animaux dont le corps porte des taches qui ont la forme d’étoiles.
  4. (Topologie) Se dit d’une partie A d’un espace vectoriel réel E, telle que pour tout élément a de A, le segment [0,a] est contenu dans A.
    • Étoilé en v : même propriété mais où on remplace 0 par v (qui est alors un élément de A).
  5. Qui a été récompensé par l’obtention d’une ou plusieurs étoiles, symboles d’excellence.
    • — Je les ai un jour amenés dans un restaurant étoilé. Je fêtais mon entrée chez LBO. Je croyais qu’ils seraient ravis. — (Thierry Cohen, Si un jour la vie t’arrache à moi, 2013, Flammarion)
    • Elle ne la ramène pas, la lentille. Et pourtant, elle est de toutes les saisons, de toutes les cuisines, étoilées ou pas.— (Jacky Durand, Titiller les lentilles, Libération le 26 juillet 2017)

Forme de verbe

étoilé \e.twa.le\

  1. Participe passé masculin singulier de étoiler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ÉTOILÉ (é-toi-lé, lée) part. passé.
  • 1Semé d'étoiles. Le ciel est étoilé.

    Le séjour étoilé, la voûte étoilée, le ciel. L'opale étincelante à la perle mêlée Renvoie un jour pompeux vers la voûte étoilée, Corneille, Tois. d'or, II, 3. Plus heureux dans la mort, les voûtes étoilées Réuniront un jour nos ombres consolées, Ducis, Oscar, v, 4. Tout me sourit, les fleurs brillent plus belles, Les jours plus purs, les cieux plus étoilés, Béranger, Encore des amours.

    Par extension. Cloris n'est que parée et Cloris se croit belle ; En vêtements légers l'or s'est changé pour elle ; Son front luit, étoilé de mille diamants, Gilbert, Le XVIIIe siècle. Sur ce divan étoilé d'or Qu'inventa l'opulente Asie, De ses cheveux je crois encor Respirer la pure ambroisie, Millevoye, Élég. I, 3.

  • 2Qui ressemble à une étoile.

    Terme de botanique. Feuilles étoilées, petites feuilles verticillées, fort étalées, disposées en rayons, par ex. dans les galium.

    Chardon étoilé, la chausse-trape (centaurea calcitrappa, L.).

    Terme d'histoire naturelle. Poils étoilés, poils groupés et rayonnant d'un centre commun.

  • 3 Terme de chirurgie. Bandage étoilé, voy. ÉTOILE.
  • 4Chambre étoilée, juridiction exceptionnelle établie en Angleterre depuis Henri VII jusqu'à la fin du long parlement.
  • 5Fêlé en étoile. Bouteille, glace étoilée.

    Terme d'eaux et forêts. Bois étoilés, les bois où il se trouve une fente, et quelquefois plusieurs, qui se croisent sous différents angles et qui ouvrent le cœur des arbres.

  • 6 S. m. L'étoilé, sorte de merle d'Afrique.

    Espèce de héron et de gobe-mouches.

    Un des noms vulgaires d'une espèce de squale, appelé aussi lentillat, offrant, sur tout le corps, des taches blanches qui ont la figure de lentilles ou de petites étoiles.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ÉTOILÉ. Ajoutez :

7 Terme de fortification. Fort étoilé, ouvrage fermé, dont le tracé se compose de saillants et de rentrants, disposés de manière à donner des feux sur les capitales et dans les fossés.

REMARQUE

L'expression de chambre étoilée est d'ordinaire expliquée ainsi par les dictionnaires historiques : la haute cour de justice des lords siégeait dans une salle sur les murs de laquelle on avait peint des étoiles. Mais un écrivain contemporain, Greene, dans son Histoire du peuple anglais, dit à cette occasion : " Au temps de Guillaume le Conquérant, c'est-à-dire vers 1070, les Juifs, qui étaient hors de la protection des lois et ne pouvaient demander du secours qu'au roi lui-même, eurent la permission de déposer leurs cédules de sûreté dans une chambre du palais royal à Westminster, laquelle reçut le nom de star chamber, du nom hébreu des cédules, starrs. " Sur quoi, M. Berthoud, qui me transmet ce renseignement, remarque : " Il se trouve en effet que cette dérivation, au moins quant au mot star ou plutôt shtar, est exacte, le mot étant fort usité de nos jours encore chez les Juifs et se trouvant déjà au dire des hébraïsants dans les anciens targums. Ils appellent ainsi toute stipulation par écrit, contrats, cédules, etc. ; la racine est shtar, écrire, qui existe aussi dans l'arabe. " Le mot hébreu starr ou shtar a été confondu avec le mot anglais star, étoile, d'où chambre étoilée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « étoilé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
étoilé etwale

Citations contenant le mot « étoilé »

  • Ce qui surprend, au départ, c’est sa voix. Douce. Apaisante. Un baume, qui détonne avec le physique de son propriétaire, grand (1,93 mètre), barbu, tatoué. Le public ne le connaît que par son prénom, Xavier, et son nom de plume : l’homme étoilé. Sur Instagram, où plus de 150 000 abonnés le suivent, cette armoire à glace au cœur de chamallow retranscrit des scènes de son quotidien d’infirmier en soins palliatifs, du côté de Metz. Au crayon, il dessine des instants, des patients. La Croix, Xavier, alias l’homme étoilé, infirmier et dessinateur
  • « C’est fabuleux », réagit la première cheffe végane étoilée par Michelin , « Guide Michelin » 2021 : A quoi servent les étoiles décernées alors que les restaurants sont fermés ?
  • Guillaume Guibet, 25 ans, obtient sa première étoile à la tête du restaurant Le Verbois, à Saint-Maximim. La Picardie compte désormais cinq restaurants étoilés, tous situés dans l’Oise. Courrier picard, Guide Michelin: la Picardie compte un nouveau restaurant étoilé

Traductions du mot « étoilé »

Langue Traduction
Anglais star
Espagnol estrella
Italien stella
Allemand star
Chinois
Arabe نجمة
Portugais estrela
Russe звезда
Japonais
Basque izarra
Corse stella
Source : Google Translate API

Étoilé

Retour au sommaire ➦

Partager