La langue française

Épouvanté

Définitions du mot « épouvanté »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPOUVANTÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst. masc.

I.− Part. passé de épouvanter*.
II.− Adj. Plein d'épouvante (cf. ce mot A). Lorsque (...) Le Poète apparaît en ce monde ennuyé, Sa mère épouvantée et pleine de blasphèmes Crispe ses poings vers Dieu (Baudel., Fl. du Mal,1857, p. 14).Les pieds un peu en dehors, par une imitation de Charlot, il radinait le long de l'avenue, épouvanté et ravi (Montherl., Démon bien,1937, p. 1292):
1. − Yves, cria maman, ton père... Elle était profondément scandalisée, mais elle tourna pourtant d'un air interrogateur et épouvanté son regard vers Camille qui bégayait de plus en plus, d'un air bien plus épouvanté. Drieu La Roch., Rêv. bourg.,1939, p. 286.
III.− Subst. masc. :
2. Et aussitôt, comme si l'angoisse que les paroles ne suffisaient pas à traduire se fût exprimée directement dans toute sa puissance, il commença à grimacer, se transformant en singe, en idiot, en épouvanté, en type à fluxion, en tous les grotesques que peut exprimer un visage humain. Malraux, Cond. hum.,1933, p. 372.
Fréq. abs. littér. : 1 165. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 609, b) 2 397; xxes. : a) 2 120, b) 1 021.

Wiktionnaire

Forme de verbe

épouvanté \e.pu.vɑ̃.te\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe épouvanter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉPOUVANTER. v. tr.
Terrifier d'épouvante. Il l'épouvantait par ses menaces. Il les épouvantait de ses triomphes rapides. Il pensait m'épouvanter, mais je ne m'étonne pas pour le bruit. La moindre chose, un rien, tout l'épouvante.

S'ÉPOUVANTER signifie Être pris d'épouvante. Cet homme ne s'épouvante pas aisément. Il s'épouvante pour peu de chose, de peu de chose.

Littré (1872-1877)

ÉPOUVANTÉ (é-pou-van-té, tée) part. passé.
  • Frappé d'épouvante. Le flot qui l'apporta recule épouvanté, Racine, Phèdre, v, 6. Je suis épouvanté de ce comble d'horreur, Voltaire, Zaïre, IV, 5. Voilà la source des reproches d'une conscience épouvantée et des murmures secrets qui déchirent mon cœur, Rousseau, Hél. II, 6. Pourquoi mon cœur bat-il si vite ? Qu'ai-je donc en moi qui s'agite, Dont je me sens épouvanté ? Musset, Poésies nouv. la Nuit de mai.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « épouvanté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épouvanté epuvɑ̃te

Traductions du mot « épouvanté »

Langue Traduction
Anglais appalled
Espagnol horrorizado
Italien inorridito
Allemand entsetzt
Chinois 震惊的
Arabe مروع
Portugais chocado
Russe потрясен
Japonais 愕然とした
Basque ikaratuta
Corse scantatu
Source : Google Translate API

Épouvanté

Retour au sommaire ➦

Partager